Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

1500 lettres de contestation

Voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic: les expropriations contestées

durée 10h00
21 mars 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

La Coalition des Victimes Collatérales (CVC) de la voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic affirme avoir remis près de 1500 lettres de contestation à Services publics et Approvisionnement Canada. 

Il s’agit de lettres de contestation de l’avis d’intention d’exproprier pour la voie de contournement de Lac-Mégantic qui ont été remises en main propre au bureau montréalais du ministère fédéral vendredi matin, a fait savoir la coalition lundi. 

Elles ont été livrées par les avocats impliqués dans le dossier de contestation, qui étaient accompagnés de représentants de l’Union des producteurs agricoles (UPA), selon la CVC. 

L’expropriation des propriétaires de terrains nécessaires à la construction de la voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic a été déclenchée le 13 février dernier par la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Helena Jaczek, à la demande du ministre des Transports, Omar Alghabra.

Ottawa n’avait alors pas précisé combien de propriétaires allaient être expropriés.

Initialement, 43 propriétaires, dont les lots sont dans les municipalités de Nantes, Lac-Mégantic et Frontenac, en Estrie, étaient concernés par le processus d’acquisition.

La construction de la voie de contournement de 12,5 kilomètres fait l’objet de plusieurs préoccupations. Les conseils municipaux de Frontenac et de Nantes ont retiré leur appui au projet. 

Au début du mois, des organismes et des citoyens ont demandé au ministre fédéral de l’Environnement de déclencher une étude d’impact sur l’environnement, en raison de leurs craintes de répercussions sur les ressources en eau potable et les zones humides.

La Coalition des Victimes Collatérales plaide que le projet est loin de l’acceptabilité sociale, alors que des résidents ont exprimé leur opposition, notamment lors du référendum tenu à Frontenac en février. Le non a obtenu 92,5 % à la question «Approuvez-vous le projet de la nouvelle voie de contournement ferroviaire sur le territoire de Frontenac?»

Plusieurs personnes appuient néanmoins le projet de voie de contournement pour des questions de sécurité ferroviaire. Le nouveau tracé éviterait le centre-ville de Lac-Mégantic, qui a été dévasté lors de la catastrophe ferroviaire du 6 juillet 2013 qui a fait 47 morts. 

Cependant, la CVC dit que «la voie de contournement offre un tracé plus dangereux que la voie actuelle», notamment en raison des courbes et des pentes. 

Elle critique aussi le coût du projet, qui est passé de 133 millions $ en 2019 à 950 millions $, disant que cet «argent des contribuables (est dépensé) pour le bénéfice de la compagnie ferroviaire CP (Canadien Pacifique) et non pour le bénéfice et le bien-être de la population qui s’oppose majoritairement au tracé retenu». 

Services publics et Approvisionnement Canada n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire. 

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 juin 2024

De nouveaux «arbres-mémoires» au Boisé des Anges

Une trentaine d'arbres ont été plantés, samedi, dans le Boisé des Anges, au Parc Rodrigue de Saint-Georges. Cette activité, à sa 3e année d'existence, était encore une fois sous la gouverne de l'organisme Parents d’Anges Beauce-Etchemins. La cérémonie vise à honorer la mémoire de bébés partis trop tôt. Le deuil périnatal se définit par la ...

19 juin 2024

Le COBARIC lance des initiatives éducatives et écologiques sur le thème de l'eau

Le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC) a dévoilé, ce mardi 18 juin, plusieurs initiatives pour sensibiliser et éduquer la population sur la place de l’eau dans nos vies; et sur les gestes faciles à poser pour préserver cette ressource.  Ces initiatives interviennent dans le cadre de la campagne provinciale « Juin, Mois de l'eau ...

18 juin 2024

La DPJ souligne qu'il ne faut pas oublier les enfants exposés à la violence conjugale

À l’occasion du 21e bilan annuel, les directrices et directeurs de la protection de la jeunesse ont choisi d’unir leur voix pour parler d’un aspect important et souvent méconnu de leur travail: les enfants exposés à la violence conjugale.  La violence conjugale a des effets dévastateurs sur les enfants et les jeunes, touchant leur bien-être ...