Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Alnombak dépose une demande officielle de reconnaissance de peuple métisse

durée 14h48
24 septembre 2007
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante

Les membres de la communauté autochtone Alnombak ont formellement déposé le 14 septembre dernier auprès des gouvernements soit le Ministère des Affaires indien ainsi qu’à la Reine une déclaration officielle de revendications comme communauté historique métisse. « Nous voulons retrouver notre fierté. Les membres veulent être reconnus comme métis tout simplement », souligne la porte-parole de la communauté, Dominique Côté.

Leur demande est appuyée par un document historique démontrant l’existence d’un village autochtone. Ce campement amérindien (Algonquins-Abénakis) se trouvait dans Sartigan. Une rencontre à cet effet est déjà prévue ce jeudi avec les représentants du Ministère.

« Nous croyons profondément de par nos valeurs et notre spiritualité que le dialogue et la négociation doivent primer sur toutes autres actions qui pourraient nuire au développement harmonieux de nos peuples respectifs, et C’est pour cette raison que les membres ont décidé de prendre la voie des négociations », a justifié Mme Côté.

Formée il y a plusieurs années, la communauté Alnombak comprend aujourd’hui près de 200 membres.

Ignorés dans l'histoire
Mme Côté déplore que les métis aient été ignorés dans les livres d’histoires et même cachés de ses propres origines.
« C’était même honteux d'être métisse auparavant. Il ne fallait pas parler de notre lignée autochtone. Aujourd’hui, je suis autochtone, une métisse, comme les gens qui se considèrent Québécois et Canadiens … », souligne la porte-parole.

Ses ancêtres sont algonquins soit Martin Prévost,marié à Marie-Olivier Sylvestre Manitouabeouitch à Saint-Joseph. Ceux-ci ont fait le commerce de fourrures.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

De nouveaux «arbres-mémoires» au Boisé des Anges

Une trentaine d'arbres ont été plantés, samedi, dans le Boisé des Anges, au Parc Rodrigue de Saint-Georges. Cette activité, à sa 3e année d'existence, était encore une fois sous la gouverne de l'organisme Parents d’Anges Beauce-Etchemins. La cérémonie vise à honorer la mémoire de bébés partis trop tôt. Le deuil périnatal se définit par la ...

durée Hier 10h00

Le COBARIC lance des initiatives éducatives et écologiques sur le thème de l'eau

Le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC) a dévoilé, ce mardi 18 juin, plusieurs initiatives pour sensibiliser et éduquer la population sur la place de l’eau dans nos vies; et sur les gestes faciles à poser pour préserver cette ressource.  Ces initiatives interviennent dans le cadre de la campagne provinciale « Juin, Mois de l'eau ...

18 juin 2024

La DPJ souligne qu'il ne faut pas oublier les enfants exposés à la violence conjugale

À l’occasion du 21e bilan annuel, les directrices et directeurs de la protection de la jeunesse ont choisi d’unir leur voix pour parler d’un aspect important et souvent méconnu de leur travail: les enfants exposés à la violence conjugale.  La violence conjugale a des effets dévastateurs sur les enfants et les jeunes, touchant leur bien-être ...