Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le centre de ski de Saint-Georges a maintenant son tapis roulant

durée 12h20
20 décembre 2017
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Alex Drouin, Journaliste

Voir la galerie de photos

Construit au coût de 310 000 $, le centre de ski de Saint-Georges a procédé ce matin (20 décembre) à l’inauguration de son tapis roulant.

De cette facture, la Ville a payé  235 000 $ puisque 75 000 $ provenaient du Fonds de développement des territoires (FDT).

Ledit tapis servira de remontée pour sa pente-école ainsi que pour les amateurs de glissades sur chambre à air. D’une longueur de 91 mètres (300 pieds), le tapis peut déplacer 45 personnes simultanément et se déplace à une vitesse de 0,7 mètre à la seconde.

« On voulait améliorer notre pente de ski pour les cours et c’est pourquoi on a eu l’idée d’une pente-école en aménageant celle-ci et réaménageant les glissades », a raconté la directrice des Services des loisirs et de la culture, Carole Paquet.

Cette dernière a également mentionné qu’avant l’installation du tapis roulant, les jeunes étaient remontés par VTT.

« En termes de sécurité pour les jeunes, il fallait avoir une pente-école, car toutes les stations de ski en ont une. Ici, c’était la section la plus achalandée de la pente », a mentionné le coordonnateur aux équipements et immeubles, Jean-Marie Dionne.

Lorsque la Ville a procédé aux appels d’offres, c’est la compagnie Snoinnovation, établie à Saint-Bruno-de-Montarville, a qui on a confié le tout. Le tapis provient d’Italie et c’est le deuxième à être installé au Québec.

Présent lors de la conférence de presse annonçant l’inauguration, le maire de la ville, Claude Morin, était ravi que le tapis roulant aide également les personnes handicapées à monter sur les pentes, et ce, de façon plus sécuritaire.

Le tapis roulant permet l’ascension de 1800 personnes à l’heure. « Ça m’étonnerait qu’on atteigne ce chiffre », a lancé à la blague M. Dionne.

Devenu nécessaire

Au cours des huit dernières saisons, le nombre de cours particuliers est passé de 203 en 2009-2010 à 419 en 2016-2017. Le nombre de journées d’initiation en ski et en planche à neige a également doublé lors de cette même période.

À cela, il faut ajouter les abonnements saisonniers qui tournent autour de 1000 alors qu’il y a quelques années, ce chiffre était autour de 100.

Notons que c’est lors de la saison 2008-2009 que le centre de ski est devenu sous la responsabilité de la ville.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Olivier Nadeau se joint aux Olympiques de Gatineau

Le hockeyeur Olivier Nadeau, de Lac-Etchemin, quitte les Cataractes de Shawinigan pour prendre la direction de l’Outaouais où il portera les couleurs des Olympiques de Gatineau. Grandement convoité lors de cette période d’échange, l'attaquant de 19 ans et champion de la Coupe du Président, a disputé 178 matchs en carrière dans l’uniforme des ...

Eliot Grondin sera le parrain de la délégation Chaudière-Appalaches

Le planchiste des neiges, Éliot Grondin, sera le parrain de la délégation de la Chaudière-Appalaches à l’occasion de la 55e Finale des Jeux du Québec qui se tiendra à Laval du 22 au 30 juillet. L’athlète de 21 ans, de Sainte-Marie--de-Beauce, a accepté d’agir à titre de mentor auprès des jeunes de 12 à 17 ans qui représenteront la région. Il sera ...

Volleyball: Jean-Sébastien Faucher sera du programme national d’excellence

Jean-Sébastien Faucher, un jeune volleyeur de 15 ans de Saint-Joseph-de-Beauce, est l’un des trois Québécois qui a été choisi pour participer au Programme national d’excellence (PNE) de Volleyball Canada. Mentionnons qu’il s’agit d’un camp qui réunit les meilleurs joueurs canadiens de 15 à 18 ans. Un total de 13 athlètes s’entraîneront ...