Nous joindre
X
Rechercher
Publicité
Présenté par

Depuis plus de 10 ans

Projet de stade intérieur : une volonté sans faille pour le club de soccer Ascalon

durée 08h00
2 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Germain Chartier
email
Par Germain Chartier, Journaliste

Depuis plus de 10 ans maintenant, le club de soccer Ascalon de Saint-Georges œuvre pour la construction d'un stade de soccer intérieur dans la région. Pour EnBeauce.com, Alexandre Tran-Khanh, président du club, a retracé l'évolution du projet, des premières ébauches à aujourd'hui.

Suite au dépôt du projet par la Ville de Saint-Georges, le 6 décembre dernier, au Programme d'aide financière aux infrastructures récréatives, sportives et de plein air (PAFIRSPA), de nombreux bénévoles ont initié la campagne « Un stade en Beauce » avec la volonté de souligner l'importance d'une telle infrastructure pour la communauté.

« L’Ascalon, en tant que club de soccer, travaille sur ce projet depuis près de 10 ans. Nous avons exploré toutes les possibilités, que ce soit une structure gonflable, rigide, flexible, répartie sur plusieurs sites et de différentes tailles. Nous avons pris le temps d'examiner toutes les options envisageables avant de finaliser le projet actuel », a précisé le président.

En effet, bien que le projet ait été officiellement soumis en décembre, son origine remonte à bien plus loin. Militant depuis de nombreuses années pour l'acquisition de cette nouvelle infrastructure, l'Ascalon a initialement tenté de concrétiser le projet avec des promoteurs privés.

« Nous avons exploré les possibilités avec des promoteurs privés, sans nécessairement impliquer la Ville de Saint-Georges, pour connaître les différentes options. Mais l'opportunité offerte par le programme gouvernemental a été un élément déclencheur. Ce programme permet à la municipalité d'accéder à des fonds, facilitant ainsi la réalisation du projet pour elle comme pour nous », a-t-il ajouté.

Un coût total justifié par les contraintes du programme

Le montant annoncé de 40 millions de dollars a initialement suscité des interrogations au sein de la population, mais d'après le président du club, il est essentiel de considérer les nombreux critères à respecter pour soumettre un projet à ce programme.

« Ce programme impose le respect de plusieurs critères. Par exemple, l'un des critères exige l'utilisation du bois pour promouvoir l'industrie québécoise du bois. Il était donc essentiel de respecter ces exigences pour présenter notre projet, ce qui explique une partie du coût total », a expliqué Alexandre Tran-Khanh.

Il est important de noter que le montant n'est pas définitif et pourrait être révisé. Le projet pourrait même être modifié s'il se concrétise.

« Le projet actuel est estimé à 40 M$ car nous devions le chiffrer. Nous voulions également aller chercher le montant maximum de la subvention. Lorsque la subvention sera accordée, la ville lancera un appel d'offres pour les ingénieurs et les architectes. À ce stade, nous avons un avant-projet, et non une ingénierie détaillée. Les coûts pourront encore être optimisés. »

« En fin de compte, le projet pourrait coûter moins cher s'il est optimisé, ou il pourrait maintenir son coût mais inclure des éléments supplémentaires non prévus initialement, comme une piste d'athlétisme à l'intérieur », a-t-il détaillé.

Une infrastructure vitale pour les athlètes régionaux ?

L'initiative « Un stade en Beauce », lancée par les bénévoles du club Ascalon, vise également à démontrer à la communauté l'importance de cette nouvelle infrastructure pour les organisations sportives locales.

« En collaboration avec plusieurs organismes sportifs, nous avons identifié un manque général d'infrastructures sportives dans toute la Beauce, un manque entraînant l'exode de talents vers la région de Québec. »

« En raison de notre croissance ces dernières années, nous, au soccer, sommes souvent contraints d'annuler des entraînements. Les gymnases appartenant aux centres de services scolaires sont requis pour des tournois, ce qui entraîne l'annulation de nos pratiques, ainsi que celles d'autres sports. Nous devions trouver des alternatives. Ce problème ne concerne pas seulement le soccer, mais touche également le baseball, le pickleball, le football ou le rugby. »

Un projet tourné vers l'avenir

Indépendamment de la subvention demandée par la ville, Alexandre Tran-Khanh est catégorique : l'organisation mettra tout en œuvre pour que ce projet se réalise.

« Ce qu'il faut retenir, c'est que même en l'absence de subvention, le projet se poursuivra car le besoin existe. Nous devrons trouver les moyens de le financer et de mener ce projet jusqu'au bout. Nous ne voulons pas que cela soit une simple opportunité. Avec ou sans subvention, le projet continuera », a-t-il conclu.

Pour rappel, le projet a été soumis par la Ville de Saint-Georges pour un coût estimé à un peu plus de 39 M$, avec une demande de subvention de 20 M$. La ville devrait contribuer à hauteur de 11,6 M$, auxquels s'ajouteraient 7,5 M$ de la part de la communauté et des partenaires. Une réponse est attendue pour le mois de juin prochain.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Un nombre record de 36 équipes à la Coupe Altrum

Un nombre record de 36 équipes se sont disputées les honneurs de la Coupe Altrum. Le tournoi qui comportait diverses catégories, a été présenté en fin de semaine à Saint-Georges par le club Tennis Beauce. Voici les gagnants et finalistes dans chacune des catégories: Classe AAA Olivier Giraudo et Émile Laflamme sur Miro Lacroix et Kevin ...

Ligue professionnelle de hockey féminin: record d'audience battu à Montréal

La plus grande assistance de l'histoire à un match de hockey féminin a été établie ce samedi avec 21 105 partisans réunis au Centre Bell à Montréal. Ils venaient assister à un match entre Toronto et Montréal, dans la Ligue professionnelle de hockey féminin (LPHF). Malgré leur défaite 3 à 2 en prolongation, les Montréalaises se souviendront des ...

Des représentantes des Valkyries de Ste-Marie s'illustrent au championnat canadien de ringuette

Plusieurs Beauceronnes ont participé à un moment historique pour la région de Québec, alors que les deux équipes Cyclones reviennent de leur périple du Championnat canadien tenu à Dieppe, Nouveau-Brunswick, du 7 au 13 avril dernier. Noémie Larochelle, Danika Lambert, Charlotte Simard, Kate Noonan et Mélanie Roy, représentantes de l'association de ...