Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 février 2018 - 09:03 | Mis à jour : 09:37

Beauceville a appuyé son héroïne jusqu’aux petites heures du matin

Par Alex Drouin, Journaliste

Toutes les réactions 1

Ils étaient près de 350 partisans à la polyvalente Saint-François de Beauceville pour la projection du match entre les Canadiennes et les Américaines pour la médaille d’or aux Jeux olympiques de PyeongChang.

À lire également :

Des chandails aux couleurs de l’héroïne locale, Marie-Philip Poulin, il y en avait plusieurs dans l’auditorium mercredi (21 février) alors que la plupart des sièges étaient occupés quelques minutes avant le début de la rencontre à 23 h 10.

Contrairement à 2010 et 2014, ce ne sont pas nos représentantes nationales qui ont remporté la médaille d’or, mais nos voisines du Sud.

« C’est la médaille d’or que Marie-Philip voulait », a dit sans détour son oncle, Raymond Poulin, qui arborait fièrement un chandail de sa nièce en plus de quelques logos canadiens sur son visage.

Il s’agissait de la troisième finale olympique pour Marie-Philip et pour son oncle, c’était celle qui a été la plus stressante à regarder en raison de la prolongation et des tirs de barrage qui ont suivi.

La rencontre s’est terminée en fusillade alors que 12 joueuses se sont présentées sur la glace pour tenter de donner la victoire à leur équipe.

« On a eu droit à un excellent match et on peut constater que le hockey féminin depuis six ou sept ans se porte très bien », a constaté M. Poulin.

Le maire de Beauceville, lui, a fait les 100 pas pendant une bonne partie de la soirée. « On est déçu, mais il faut reconnaitre le talent des deux équipes et il fallait un gagnant. Cette année, c’était le tour des Américaines », a dit, bon joueur, Luc Provençal.

Heureux de l’appui de la population

Cette rencontre a tenu les spectateurs sur le bout de leur siège pendant près de quatre heures.

Chaque fois qu’ils voyaient leur héroïne à l’écran, ils l’applaudissaient chaleureusement. Lorsqu’elle a inscrit le second but de son équipe qui portait le pointage 2 à 1 en deuxième période, le toit de la polyvalente a presque explosé.

« Je lève mon chapeau à la Ville et au comité Appuyons Marie-Philip Poulin, a dit avec un large sourire, l’oncle. Il est 2 h 30 et la plupart des gens sont restés jusqu’à la fin. Bravo ! »

Quelques détails restent à déterminer, mais il est déjà prévu qu’un défilé soit organisé le 31 mars dans les rues de Beauceville pour accueillir la hockeyeuse.

 

 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des athlètes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière sportive hors du commun ? Vous faites partie d'une équipe sportive qui a particulièrement bien performé dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected]nbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • les responsables de la défaite des canadiennes c.es les instructeurs avec le jeu défensifs dans le dernier 10 minutes car les canadiennes allais vers la victoire avant un jeu défensifs innocent et sans raison le meilleur défensive c.est une attaque offensive soutennues

    partisant fier de notre équipe féminine et de marie philippe - 2018-02-22 11:12