Publicité
22 février 2020 - 18:00 | Mis à jour : 23 février 2020 - 11:37

Près de 76 catégories et niveaux

185 karatékas au 20e Championnat provincial Yoseikan Beauce

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Quelque 185 karatéka ont pris part au 20e Championnat provincial Yoseikan Beauce qui s'est déroulé aujourd'hui à la Polyvalente Saint-François de Beauceville.

Les compétiteurs, de tous âges et de tous les styles, provenaient à moitié de la région et le reste de partout ailleurs au Québec et même de l'Ontario. Au cours de la journée, la compétition s'est défilée dans 79 niveaux et catégories.

Les deux grands responsables de l'événement, Danny Plante et Daniel Côté, étaient  extrêmement satisfait du taux de participation qui se situe dans la bonne moyenne de tournoi depuis sa création il y a deux décennies. Le comité organisateur était formé de bénévoles provenant des dojos de La Guadeloupe, Notre-Dame-des-Pins, Saint-Gédéon et Saint-Victor.

Les grands champions ceinture noire ont été Jimmy Baillargeon en kata (Studios unis Duberger de Québec), Anne-Sara Cayer en combat femmes (Studios unis Val-Bélair de Québec) et Nelson Trachy en combat hommes (Kenpo Beauce de Sainte-Marie).

Par ailleurs, en début de journée, le trophée Yoseikan Beauce a été remis cette année à Lise Rancourt alors que le trophée François Poirier a été décerné à Kevin Champagne et Malek Létourneau. Ces prix sont attribués en raison de leur implication dans l'organisation des clubs de la région.

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des athlètes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière sportive hors du commun ? Vous faites partie d'une équipe sportive qui a particulièrement bien performé dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.