Publicité

19 juillet 2021 - 12:15

Une première édition

Le premier Triathlon des Abénakis fait bouger Sainte-Aurélie

François Provost

Par François Provost, Journaliste

C'est samedi dernier, le 17 juillet, que se déroulait le tout premier Triathlon des Abénakis de Sainte-Aurélie. L'événement qui a dû s'organiser dans un contexte d'incertitudes au niveau des mesures sanitaires a toutefois amplement réussi à faire bouger la population des Etchemins. 

Le comité organisateur du Triathlon des Abénakis était formé d'Annie Labbé, Bruno Vaillancourt, Pier-Antoine Goulet et Édith Bélanger. L'organisation avait déjà réussi à combler le nombre d'inscriptions maximum de l'événement seulement six semaines après le lancement.

« On avait des restrictions en raison de la COVID-19, on a donc dû se limiter dans les inscriptions. Je crois qu'on aurait pu avoir plus de participants, mais pour une première édition dans un contexte sanitaire, il y a vraiment eu un bel engouement », commente Bruno Vaillancourt.

C'est au total, près de 200 personnes qui ont donc participé à cette première édition de ce triathlon qui a également mobilisé 75 bénévoles. C'est donc un événement majeur pour la municipalité de Sainte-Aurélie.

Le défi consistait en 750m de nage dans le lac Abénakis, 20km de vélo dans le village et dans le rang Saint-Jean-Baptiste, et, finalement, 5km de course à pied sur le bord du lac Abénakis sur la rue des Saules. 

Le triathlon était divisé en trois catégories: hommes (54 participants), femmes (45 participantes) et équipes (30 équipes de deux à trois personnes). 

Les trois premiers arrivés de chaque catégorie se sont mérité des trophées. 

« On a aussi été surpris par le nombre de spectateurs. On n’avait pas trop invité de spectateurs, encore une fois pour une raison de distanciation sociale, mais avec le beau temps qu'on a eu et notre installation d'estrade, il y a beaucoup de gens qui se sont déplacés pour assister à l'événement », indique Bruno Vaillancourt. 

Les gagnants et gagnantes
Ainsi pour les hommes, c'est Darren Bolduc de Notre-Dame-des-Pins qui a obtenu le premier rang avec un temps 1h13min34sec, suivi de Tony Maheux, originaire de Saint-Prosper qui a complété la course en 1h14min34sec et des deux frères Saint-Jean, Michel qui habite à Saint-Georges et son frère Phil, qui est à Ottawa. Ils ont fini à égalité au troisième rang avec un temps de 1h14min44 sec. 

Pour les femmes, c'est Audrey Fontaine qui a remporté la première place avec un temps de 1h23min41sec. Marie-Pier Brochu de Saint-Prosper a obtenu la deuxième place avec un temps de1h23min47sec et Delphine Potvin-Cormier de Dunham a terminé troisième en 1h24min42sec.

Finalement, pour la catégorie « équipe », Scott Mitchell, Yome Lebel et Keven Parent ont décroché la première place en 1h06m01sec, l'équipe de Marc-Antoine Boulet, Caroline Boiselle et Raphaël ont terminé deuxième dans un temps de 1h15min56sec et l'équipe de Liam Blanchet, Benoit Bisson et Philippe Gagné ont complété le podium avec 1h16min52sec au chronomètre. 

Honorer Michel Bernier
L'organisation du Triathlon des Abénakis a profité de l'événement pour récolter un montant pour une nouvelle fondation qui se met progressivement branle: la Fondation Michel Bernier.

Monsieur Bernier, un triathlonien de Lac-Etchemin originaire de Saint-Prosper, est malheureusement décédé suite à une crise de coeur le 28 juin dernier. Il était l'un des organisateurs du Défi Beauceron de Saint-Prosper.

« Il aimait faire bouger les jeunes. C'était un de mes partenaires depuis longtemps et un ami », évoque Bruno Vaillancourt. 

La Fondation Michel Bernier aura donc pour mission de promouvoir l'activité physique chez les jeunes. Le Triathlon des Abénakis a ainsi remis 250$ à la fondation alors que le Défi Beauceron a remis 1000$. 

Les organisateurs du Triathlon des Abénakis étaient un sous-comité du comité des loisirs de la municipalité de Sainte-Aurélie. La MRC des Etchemins a également fourni de l'aide à l'organisation de l'événement dans le cadre de son plan de relance. Un événement conjoint, le Triathlon de Lac-Etchemin, aura également lieu le trois septembre prochain. 

L'athlète originaire de Saint-Prosper, Simon Leblanc, était l'ambassadeur de cette première édition du Triathlon des Abénakis.

À lire également:

L'athlète « Ironman » Simon LeBlanc se prépare en vue d’une éventuelle saison

Vous avez un scoop
Vous connaissez des athlètes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière sportive hors du commun ? Vous faites partie d'une équipe sportive qui a particulièrement bien performé dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.