Nous joindre
X
Rechercher

Ce que l’histoire de dit pas...

durée 08h00
28 octobre 2023

L’Histoire des Hommes, on la connaît. Elle a été écrite par des hommes et pour des hommes. On nous l’enseigne même pendant des années à l’école. On nous martèle que l’Histoire a été faite par les gagnants, ceux qui ont vaincus ; les plus forts! 

Mais cette histoire-là oublie 50% de la population. Cette histoire-là tait ce que les femmes ont enduré et ce qu’elles ont dû faire pendant que « leurs hommes » faisaient l’Histoire qu’on lit dans les livres. Pourtant, la vie des québécoises était loin de se résumer à ça.

Nous sommes à la fin du mois d’octobre… Saviez-vous que, depuis 1992, c’était le « mois de l’histoire des femmes » au Canada? Probablement pas. Pourquoi? On aimerait bien le savoir… 

Alors, c’est maintenant que vous allez apprendre quelques bribes de votre propre histoire!

C’est en 1821 qu’une femme peut jouer pour la première fois au théâtre à Montréal. Qui s’y opposait avant? L’Église! 

En 1866, « le Code civil du Bas-Canada confirme la déchéance légale des femmes mariées et entérine le principe de leur incapacité juridique. Celles-ci sont légalement assimilées aux enfants et aux aliénés. » En bref, les femmes n’avaient AUCUN droit.

En 1869, si une femme se faisait avorter, celle-ci et l’avorteuse étaient passibles d’emprisonnement à vie.

C’est Irma Levasseur qui a été la première femme médecin au Québec… en 1903. Notons aussi Marie Sirois qui est la première à obtenir un diplôme de l’Université Laval en littérature, mais qui s’est vu refuser d’assister à la collation des grades. 

Saviez-vous qu’avant 1909, le Code criminel ne punissait pas l’enlèvement des femmes, à moins qu’elles soient des héritières? 

En 1918, les canadiennes obtiennent le droit de vote… sauf les québécoises! Pour elles, il faut attendre 1940!

La prochaine est bien « amusante ». 18 octobre 1929, c’est la fin du débat de l’Affaire « Personne ». La Cour suprême du Canada reconnaît finalement que les « femmes sont des « personnes » au sens de la loi et doivent jouir au même titre que les hommes de pleins droits civils. »

Est-ce que votre grand-mère avait un compte en banque? Possiblement que non. C’est seulement en 1934 que les femmes mariées ont pu en ouvrir un à leur nom.

En quelle année a-t-on eu accès à la pilule contraceptive? 1960! Le saviez-vous? En plus, il a fallu attendre 1964 pour voir apparaître les premiers congés de maternité (pour des infirmières) … non rémunéré évidemment.

1968 : L’adultère n’est plus le seul motif de divorce autorisé (on considère maintenant la cruauté physique et mentale… enfin!)

L’ONU décrète 1975 l’Année Internationale de la Femme. C’est aussi peu après que le 8 mars devient la Journée internationale des droits des femmes. 

C’est uniquement en 1983 que l’agression sexuelle entre conjoints est reconnue comme criminelle.

L’avortement est finalement décriminalisé en 1988 en se basant sur la Charte canadienne des droits et libertés de la personne (vous vous rappelez, les femmes sont des personnes!)

6 décembre 1989… la date dont tout le monde se rappelle et qui ouvre le débat sur la violence faite aux femmes. Et ne nous voilons pas la face, le problème existe encore aujourd’hui! D’ailleurs, c’est en 2000 qu’a lieu le plus grand rassemblement féministe de tous les temps, La Marche mondiale des femmes contre la pauvreté et les violences faites aux femmes.

Du côté politique, saviez-vous que ce n’est qu’en 2002 qu’on a eu une première cheffe d’antenne à la télévision : Sophie Thibault? Et c’est Pauline Marois qui a été la première cheffe d’un parti politique à l’Assemblée nationale en 2007, puis la première femme première ministre du Québec en 2012! 

En 2017, les femmes osent se lever et dénoncer leurs agresseurs dans la vague #metoo. Depuis, beaucoup plus de dénonciations ont lieu chaque année. 

Tout ceci ne représente que quelques moments clés de notre histoire, ici, au Québec. Celle de milliers d’autres femmes d’ailleurs est bien différente et elles se battent toujours pour leurs droits fondamentaux. L’importance d’être soudées entre femmes est toujours d’actualité. Et le Centre-Femmes de Beauce y contribue chaque jour.

Vous pouvez nous rejoindre au 418 227-4037 ou par notre site web : https://www.centrefemmesdebeauce.org/ 

Références : Toutes les dates et informations contenues dans cet article proviennent de https://histoiredesfemmes.quebec/ 


 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.