Publicité

Blogue | Pavillon du coeur, par

13 décembre 2018 - 13:57

Pour des fêtes sans culpabilité

POUR DES FÊTES SANS CULPABILITÉ

Le temps des Fêtes est à nos portes. Peut-être avez-vous même déjà eu quelques célébrations dans les dernières semaines. Cette période est souvent synonyme de retrouvailles avec les membres de sa famille ou de party entre amis. Tout ce beau monde se retrouve autour d’une grande tablée remplie de différents mets réconfortants. J’entends souvent des gens me dire qu’ils ont « triché » ou encore « mal mangé » pendant cette période de l’année. Que ce soit parce qu’ils considèrent avoir mangé trop de desserts ou encore parce qu’ils se sont « bourrés la face » comme dirions-nous en bon québécois. À mon avis, la nourriture consommée lors du temps des Fêtes (ou à toute autre période de l’année) ne devrait jamais être synonyme de culpabilité..

Le cycle de la privation

Cette culpabilité provient très souvent de notre tendance à classer les aliments comme étant bons ou mauvais. Ainsi, les aliments ayant une faible valeur nutritive seraient évités sous prétexte qu’ils ne sont pas bons pour la santé et que lorsqu’on se permet d’en manger, nous devenons incontrôlables. Avec cette façon de penser, nous entrons dans le cycle de la privation qui se déroule comme suit :

Source de l’image : Pas besoin de se priver pour bien manger!, ÉquiLibre, 2015

Pour réussir à se sortir de ce cycle malsain, voici quelques conseils que vous pourrez mettre en application lors de vos célébrations du temps des Fêtes.

Écouter ses signaux de faim et de satiété
Tout d’abord, soyez à l’écoute de vos signaux de faim et de satiété. La faim est un besoin physique du corps. Elle nous indique à quel moment notre corps a besoin qu’on lui donne de l’énergie pour être capable de bien fonctionner. Celle-ci se caractérise par la présence d’un creux dans l’estomac, par des gargouillis, une baisse d’énergie, des maux de tête ou des maux de cœur. La satiété, quant à elle, représente le moment où l’on a assez mangé. C’est le signal que le corps nous envoie pour nous indiquer qu’il a reçu suffisamment d’énergie. Elle se caractérise par l’absence des signaux de la faim, la disparition du creux dans l’estomac et la sensation de bien-être. Si l’on se sent gonflé ou ballonné après un repas, cela est signe que nous avons mangé au-delà de notre satiété. Ainsi, lors de vos repas des Fêtes, soyez attentifs à ces signaux. Mangez seulement si vous avez réellement faim et non seulement parce que vous vous trouvez près d’un bol de noix. S’il y a un buffet ou encore plusieurs choix de mets pour composer votre assiette, faites d’abord un premier survol de tous les choix possibles. Ensuite, préparez-vous une assiette selon la grosseur de votre faim. N’oubliez pas d’arrêter de manger lorsque vous n’avez plus faim, même si votre assiette n’est pas encore vide. Vous vous sentirez beaucoup mieux pour le reste de la soirée, car vous ne vous sentirez pas gonflé.

Bannir les aliments interdits
Ensuite, bannissez les interdits. Tous les aliments ont leur place dans une saine alimentation. Lorsque vous vous privez d’un aliment, car vous le considérez comme étant « mauvais », vous le rendez encore plus attrayant. Ainsi, la grande table remplie de différents desserts du temps des Fêtes vous semble totalement irrésistible. Vous ne vous permettez habituellement pas d’en manger, mais puisque c’est le temps des Fêtes, vous vous servez quatre fois du dessert parce que c’est une « occasion spéciale ». Par contre, si les desserts ne représentaient pas un interdit ou une gâterie pour vous, vous seriez probablement contenté avec seulement une assiette, car vous en auriez savouré chaque bouchée!

Savourer chaque instant
Finalement, voyez vos célébrations du temps des Fêtes comme une belle occasion de vous retrouver en famille et entre amis autour d’un bon repas convivial. Savourez chaque bouchée et permettez-vous de manger ce qui vous plaît, sans interdits!

 

Chaque semaine, nous vous proposerons un article différent
en lien avec notre mission. Revenez nous lire!

 


Majorie Demers,
nutritionniste au Pavillon du cœur
 

 2640, boulevard Dionne, Saint-Georges (Québec) G5Y 3X8
info@coeur.ca  | www.pavillon.coeur.ca | 418 227-1843 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: