Publicité

Blogue | Pavillon du coeur, par

19 avril 2019 - 08:30

La diète cétogène : les arguments pour et contre

LA DIÈTE CÉTOGÈNE : LES ARGUMENTS POUR ET CONTRE

 

Qu’est-ce que la diète cétogène?

La diète cétogène ou «kéto» est un régime riche en lipides (gras) et très pauvre en glucides (sucres), entraînant un état de cétose. Cette cétose survient lorsque le corps doit utiliser les gras comme source d’énergie, ce qui entraîne la production de corps cétoniques. Habituellement, le corps utilise plutôt les glucides pour fonctionner. Afin d’atteindre cet état de cétose, il faudrait consommer un maximum de 25 à 50 g de glucides par jour plutôt que les 250 g normalement recommandés dans une alimentation saine suggérée par le Guide alimentaire canadien. Ces 25 à 50 g de glucides correspondent à l’équivalent de 1 ½ à 3 tranches de pain blanc par jour.

Ce régime a d’abord vu le jour dans les années 1920 pour traiter l’épilepsie chez les enfants avec une certaine efficacité. Celui-ci est redevenu plus populaire dans les dernières années pour les effets qu’il pourrait avoir sur le poids et sur certaines maladies. Voici donc les points pour et contre de la diète cétogène.

Les arguments pour
Les corps cétoniques produits par la dégradation des acides gras a pour effet d’augmenter la satiété. Ainsi, une personne qui suit le régime cétogène se sent pleine et rassasiée plus rapidement.

Ensuite, la diète cétogène pourrait induire une perte de poids significative à court terme, tout comme les autres diètes. Par contre, les résultats à long terme ne sont pas très concluants jusqu’à présent. Des études supplémentaires seront nécessaires.

Un autre aspect positif de la diète est l’exclusion des sucres ajoutés de l’alimentation. Toutefois, il faut comprendre que la diminution des sucres ajoutés est également fortement recommandée par le Guide alimentaire canadien.

Finalement, certaines études démontrent une diminution des triglycérides et une légère augmentation des bons transporteurs de cholestérol («bon» cholestérol). Il faut, cependant, interpréter le tout avec prudence, car certaines personnes vont consommer davantage de gras saturés. Ceci pourrait augmenter les mauvais transporteurs de cholestérol («mauvais» cholestérol) et nuire à la santé cardiovasculaire.

Les arguments contre
Plusieurs aliments sains sont retirés de l’alimentation. La grande majorité de fruits (à l’exception parfois des baies) et les légumes riches en glucides (ex. pomme de terre, carotte, panais, betterave) sont exclus. Tous les produits céréaliers ainsi que les légumineuses sont également retirés de l’alimentation, car leur teneur en glucides est élevée. Cela diminue donc beaucoup la variété des aliments. De plus, tous ces aliments sont des sources de fibres favorisant, entre autres, une bonne santé intestinale. Il est donc possible, qu’avec cette alimentation, certaines personnes souffrent de constipation parfois sévère.

Pendant les premiers jours de la diète, il pourrait arriver que certaines personnes ressentent des effets secondaires dû à la production de corps cétoniques. Ces symptômes de nausées, de vomissements, de maux de tête et de fatigue sont communément connus sous le nom de «keto flu» ou grippe cétogène. Heureusement, le corps finit par s’habituer et les symptômes s’estompent au bout de quelques jours.

De plus, l’accumulation d’acétone provenant de la dégradation des acides gras en corps cétoniques est expulsée par les poumons. Il en résulte donc que les gens qui suivent la diète cétogène ont une haleine semblable à l’odeur du dissolvant à vernis à ongle.

Finalement, le taux d’adhésion à la diète à long terme est très faible. Ainsi, certaines personnes entreprennent ce régime pour quelques semaines, ou mois, pour perdre du poids et réintègrent ensuite les aliments exclus. Malheureusement, cela explique aussi pourquoi les résultats sur la perte de poids à long terme ne sont pas concluants, car elles reprennent du poids en arrêtant de suivre le régime.

En conclusion, avant d’entreprendre tout changement important dans votre alimentation, il serait pertinent de d’abord vous renseigner un peu plus pour comprendre tout ce que cela implique. Ce n’est pas parce qu’une façon de s’alimenter convient à quelqu’un que c’est forcément ce qui vous conviendra le mieux aussi. Être accompagné d’une nutritionniste peut également être bénéfique pour vous aider à effectuer des changements graduels et vous aider à trouver quel mode d’alimentation serait le plus adapté.

Si vous désirez prendre rendez-vous avec une de nos nutritionnistes, consultez notre site Internet www.pavillon.coeur.ca ou contactez-nous au 418 227-1843, poste 202.

 

Sources :

HUOT, Isabelle. «Le point sur la diète cétogène», Le journal de Montréal, dimanche 11 février 2018. [En ligne : https://www.journaldemontreal.com/2018/02/11/le-point-sur-la-diete-cetogene]

ZUBIRIA, L. «Régime cétogène», Passeport santé, 2018. [En ligne : https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Regimes/Fiche.aspx?doc=regime-cetogene]

 

Chaque semaine, nous vous proposerons un article différent
en lien avec notre mission. Revenez nous lire!

 

 

Majorie Demers,
nutritionniste au Pavillon du cœur

 2640, boulevard Dionne, Saint-Georges (Québec) G5Y 3X8
[email protected]  | www.pavillon.coeur.ca | 418 227-1843 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: