Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 avril 2018 - 09:40 | Mis à jour : 09:40

La ferme Catoche gagne la 2e place au concours Lait'xcellent

Alexandre Poulin

Par Alexandre Poulin, Journaliste

La ferme Catoche inc., située à Saint-Joseph-de-Beauce et composée des frères Marc et Daniel Cliche, a remporté la deuxième place (argent) du volet « Excellence » du concours Lait'xcellent. L'annonce en a été faite lors de l'assemblée générale annuelle des Producteurs de lait du Québec, qui s'est tenue les 12 et 13 avril derniers à Québec, en présence du ministre québécois de l'Agriculture, Laurent Lessard.

Le concours Lait'xcellent est organisé depuis 1987 par les Producteurs de lait du Québec et souligne, en désignant trois gagnants à l'échelle québécoise, l'effort incessant des producteurs laitiers pour livrer du lait de qualité exceptionnelle. Rappelons qu'il y a 5 308 fermes laitières au Québec. C'est dire la qualité du lait des trois gagnants, les fermes Denis Desfossés (or), Catoche (argent) et Jolipré Holstein (bronze). La ferme Catoche avait déjà obtenu trois certificats de « Grande distinction », mais c'est la première fois qu'elle se hisse dans le volet « Excellence » du concours.

Pour gagner, les frères Cliche ont dû remplir plusieurs critères, dont ceux de produire du lait qui ne contient ni d'antibiotique, ni d'antiseptique, ni la présence d'eau ajoutée. Ils ont dû produire du lait contenant de trois à six fois moins de bactéries que la moyenne québécoise. En l'occurrence, la ferme Catoche, en moyenne, a affiché un dénombrement bactérien de 5000 bactéries dans son lait. Il faut savoir que la moyenne est entre 25 000 et 30 000 bactéries et que le maximum autorisé est de 121 000. Le prélèvement concernant les bactéries est effectué au hasard une fois par mois. Pour ce est qui du comptage cellulaire, la ferme Catoche a en affiché 40 833, alors que la moyenne se situe entre 200 000 et 220 000. La limite permise est de 400 000. Le prélèvement cellulaire est effectué lors de la livraison de lait, soit aux deux jours.

Pour Marc et Daniel Cliche, la régie des logettes creuses est essentielle, car le dénombrement bactérien est lié au système de lavage. La ripe de bois est vérifiée deux fois par jour ; elle est changée lorsque nécessaire. De la litière est aussi ajoutée deux fois par semaine. En 2015, une nouvelle étable a été construite et les frères Cliche ont fait l'acquisition d'un robot de traite. Le robot analyse chaque jour le nombre de cellules somatiques. Les frères font des entretiens préventifs de leur équipement de traite tous les quatre à six mois.

Les copropriétaires possèdent un troupeau Holstein de 57 têtes, dont 48 vaches en lactation. Celles-ci sont maintenant en stabulation libre. La ferme possède 123 hectares (359 arpents) au total. 56 hectares (163 arpents) sont nécessaires pour la culture. En plus de ses activités laitières, la ferme Catoche élève plus de 150 000 poulets par année. Les deux frères exploitent également une érablière d'environ 1 700 entailles.

Marc et Daniel Cliche sont la septième génération sur la ferme. Daniel s'est associé à leur père, Raymond Cliche, en 2000. Marc lui a succédé en 2013. Pour la petite histoire, « Catoche », le nom de la ferme, était le surnom de l'un de leurs ancêtres. Marc Cliche et sa conjointe, Vicky Talbot, ont quatre enfants. Daniel Cliche et sa conjointe, Sophie Fortier, ont également quatre enfants.

Les Producteurs de lait du Québec sont affiliés à l'Union des producteurs agricoles. Ils totalisent 5 308 fermes laitières. Ils produisent plus de trois milliards de litres de lait, dont les recettes s'élèvent à 2,5 milliards de dollars. L'industrie laitière génère 83 000 emplois directs et indirects. 

 

 

 

 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.