Publicité
4 septembre 2019 - 15:02

Avec la présence de Marie-Josée Taillefer

La clinique Lobe de Beauceville célèbre son inauguration avec une journée portes ouvertes

Johanne Mathieu

Par Johanne Mathieu, Journaliste

La clinique Lobe de Beauceville célèbrait son inauguration aujourd’hui, le mercredi 4 septembre. Située dans la Coop santé Robert-Cliche sur le boulevard Renault, la clinique avait convié toute la communauté à participer à une journée portes ouvertes dès 12 h, avec la présence sur place de Marie-Josée Taillefer, ambassadrice des cliniques Lobe et de la santé auditive.

À compter de 13 h, Marie-Josée Taillefer a offert la conférence L’audition, une priorité. Dans cette conférence qui est présentée un peu partout au Québec, l’ambassadrice a raconté son expérience et son parcours dans le domaine de l’audition. Elle a également proposé des conseils et des stratégies pour conscientiser l’ensemble de la population, des enfants aux aînés, aux impacts d’une perte auditive. 

À la suite de cette conférence, Marie-Josée Taillefer a été à la rencontre des gens présents, pour leur plus grand bonheur. 

Lors de cette journée, les participants ont également pu rencontrer des professionnels de la santé auditive, visiter les lieux et découvrir les services d’audiologie et d’audioprothèse offerts à la clinique Lobe de Beauceville.

Les gens avaient aussi la possibilité d’effectuer un dépistage auditif sans frais. Ce test, effectué à l’aide de l’application mobile Décibelle, fait entendre quatre fréquences différentes dans chaque oreille à l’aide d’un casque calibré. Il donne un aperçu de la qualité de l’audition et indique si une évaluation auditive complète est nécessaire.

L’audition : un sens au cœur de la communication

Marie-Josée Taillefer est bien consciente des impacts qu’une perte auditive peut avoir sur la vie des gens, elle qui est mère de deux enfants nés avec une surdité. 

Pour elle, l’audition est une porte d’entrée vers le monde. Elle mentionne d’ailleurs qu’on oublie souvent que l’audition se retrouve au cœur de la communication. Le fait de ne pas entendre rend celle-ci beaucoup plus complexe. 

« L’audition, ça nous donne accès à tout. C’est la porte d’entrée dans le cerveau. Tout ce qu’on entend va aller stimuler une région particulière, d’abord les zones auditives, les zones de parole, de réflexion, de prise de décision. Si on entend, on va aller solliciter ces régions-là », a-t-elle d'abord expliqué.

Tout le cerveau est ainsi sollicité par ce que l'on entend, ce qui suscite des émotions : une chanson, une musique, le fait de parler. Marie-Josée Taillefer a indiqué que tout ce que l’on entend nous rappelle des souvenirs. C’est pourquoi, pour elle, il est important d’en faire une priorité.

« La communication est partout. C’est l’estime de soi, je dirais. Si on n'a plus accès facilement aux autres, on a tendance à se replier sur soi-même. Moi, c’est mes enfants qui m’ont fait réaliser l’importance de ce sens-là. On est tous comme ça. Tout ce qui fonctionne bien, on le tient pour acquis », a-t-elle déclaré.

L’audition est cependant un sens dont on parle peu, alors qu’une personne sur dix a des problèmes d’audition dans la population. Et dans la plupart des cas, la perte de l’audition se fait tranquillement, avec le temps.

Prendre soin de ses oreilles… le plus tôt possible

Au cours de leur vie, les gens passent régulièrement toutes sortes de tests, mais encore une fois, passer des tests auditifs ne fait pas partie de notre culture, selon Marie-Josée Taillefer.

« Faut que ça change », a-t-elle affirmé.

Et le plus tôt serait le mieux. 

« Les signes sont subtils. Et ça, c’est vraiment des professionnels qui peuvent les reconnaître. Si j’avais un conseil à donner à n’importe qui, à n’importe quel âge, dès qu’on sait, plus on pose notre geste rapidement, meilleur on a des résultats », a indiqué Mme Taillefer.

L’ambassadrice de Lobe a ajouté qu’aujourd’hui, les technologies sont également avancées, comme l’implant cochléaire qui associe la médecine et la technologie, et les appareils sont de plus en plus performants et permettent de se rapprocher le plus possible de l’oreille humaine.

Lobe poursuit son expansion

Avec la venue de cette clinique à Beauceville, Lobe poursuit son expansion, son réseau étant constitué de 54 cliniques réparties à travers la province de Québec. 

L’entreprise fait une réelle différence pour les gens en brisant l’isolement causé par la perte auditive et l’ouverture d’une clinique est toujours une bonne nouvelle pour une communauté.

« Les soins de santé, surtout en audition, sont difficilement accessibles. Faire tout le processus [pour un adulte], ça peut prendre de deux à quatre ans. Lobe, c’est un regroupement de tous les professionnels de la santé auditive qui est au même endroit. Ils ont créé les tests de dépistage sans frais. Les gens peuvent venir passer un test en tout temps », a mentionné Marie-Josée Taillefer. 

Les cliniques Lobe aident ainsi les gens à prendre soin de leur santé auditive tout en facilitant l’accès de la population aux services en santé auditive et communication.

En plus de la clinique de Beauceville qui a été inaugurée aujourd'hui, Karl Drouin est audioprothésiste-propriétaire de celles de Saint-Georges, de Sainte-Marie et de Lac-Etchemin.

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.