Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Démolition du Normandie - Bar l’Entracte de Beauceville

Resto Normandie- Bar l'Entracte : démolir pour mieux reconstruire

durée 12h00
9 septembre 2019
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Gabrielle Denoncourt
email
Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Voir la galerie de photos

C’est à 7 h ce matin que le premier coup de pelle mécanique est venu s’enfoncer dans la bâtisse qui logeait le Restaurant Normandie — Bar l’Entracte de Beauceville qui avait été victime des inondations au printemps dernier.

À lire également: 
Le Normandie pourra enfin procéder à sa reconstruction

Reconstruction du Normandie : rien n’est encore gagné​

Le restaurant avait reçu son permis de construction à la mi-août malgré le moratoire actuel, car la majorité des dommages avaient été causés non par l’eau, mais suite à une explosion de gaz naturel.

Ce matin, le propriétaire Marquis Fortin était présent pour voir une page de l’histoire de son restaurant tourner.

« J’avais acheté Le Normandie le 10 mai 1986, j’avais 25 ans. Puis on a passé au feu le 16 décembre 1999 pour se relocaliser ici au mois d’avril. L’année qui a suivi, on a acheté le côté du bar, on a rénové, on a investi 235 000 $ dans le bar. Pour faire une histoire courte, dans ces 20 années-là, on a investi 600 000 $ pour être en compétition, et même souvent en avant de la compétition. » nous raconte-t-il sous le bruit de la structure qui s’effondre.

Il avoue ne pas trouver facile de voir ces images, mais promet de repartir en force et faire de leur mieux. Une partie des employés sont restés aux côtés des propriétaires qui les considèrent comme leur famille.

« C’est sûr qu’il y en a qui ont pris des directions différentes, on comprend ça. C’est décevant, mais c’est la vie. »

Début des travaux

Bien que Marquis Fortin et sa femme Nancy Boucher espèrent pouvoir ouvrir à nouveau au début décembre. Par contre, leur entrepreneur Miguel Robédé, des constructions Yota, n’en est pas aussi certain. Les plans sont prêts, mais il manque ceux de l’ingénieur qui doit venir prendre des relevés pour la dalle pleine. Effectivement, la nouvelle bâtisse ne contiendra pas de sous-sol et sera élevée de 4 pieds et demi en plus de se construire dans une zone moins à risque d’inondations. De plus, selon le propriétaire il y aurait un autre commerçant qui viendrait s’installer avec eux, mais il ne pouvait en dire plus.

80 ans du restaurant

Le Normandie doit fêter cette année ses 80 ans et M.Fortin a déclaré que s’ils peuvent ouvrir avant Noël « ça va fêter fort ! » .

commentairesCommentaires

1

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • A
    Alex.R
    temps Il y a 4 ans
    L'autre commerçant c'est surement le Subway..

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Une 4e édition réussie pour le Mois de la mécatronique

Les 11 partenaires de la 4e édition du Mois de la mécatronique dressent un bilan positif des activités tenues du 1er au 24 mai.   Plus de 430 personnes ont participé aux neuf activités offertes en virtuel et en présentiel. Celles-ci s’adressaient aux gestionnaires, professionnels et employés d’entreprises manufacturières, ainsi qu’aux étudiants ...

25 mai 2024

Les Fonds régionaux de solidarité investissent 21,6 M$ en Chaudière-Appalaches

Les Fonds régionaux de solidarité FTQ – Chaudière-Appalaches (FRS) ont dévoilé, ce vendredi 24 mai, avoir investi 21,6 millions de dollars dans la région, sur l'exercice 2023-2024,  Parmi ce montant, 15,2 millions de dollars ont été dédiés à du repreneuriat, permettant ainsi d’appuyer la relève de 10 entreprises dont celle de Réparations ...

24 mai 2024

Près de 216 golfeurs au tournoi de la Chambre de commerce et d’industrie Nouvelle-Beauce

La Chambre de commerce et d’industrie Nouvelle-Beauce (CCINB) organisait, ce jeudi 23 mai, la 31e édition de son tournoi de golf. Plus de 200 golfeurs ont ains pu prendre place sur les terrains du Club de Golf Sainte-Marie. Cette année, l'événement était sous la présidence d’honneur d' Annie Bilodeau et de Guy Cliche de la quincaillerie Émile ...