Publicité
22 novembre 2019 - 17:30

Dans un message provenant des groupes de développement économique de la région

Les entreprises de la Beauce invitées à exhorter Trudeau de régler le conflit au CN

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Toutes les réactions 1

Dans un geste rarissime d'intervention de nature politique, les agences de développement économique des trois MRC de la Beauce ont envoyé, ou s'apprêtent à le faire, un message à leurs membres dans lequel elles invitent celles affectées, ou qui risquent de l’être, par la grève au CN, à écrire au Premier ministre Justin Trudeau pour qu'il « exhorte les parties au conflit de travail en cours au Canadien National à en arriver à une solution négociée en toute urgence ».

« Ce n'est pas seulement pour le propane, c'est aussi au niveau des entrants et des extrants, des métaux, de l’alimentaire, du bois, pour les agriculteurs, bref pour les entreprises qui risquent d'écoper en termes économiques. C'est vaste », a déclaré l'instigateur de ce courriel au niveau régional, Claude Drouin, qui est le directeur général de Développement Économique Nouvelle-Beauce.

Il a précisé que la décision d'envoi du message aux membres a été prise par les instances administratives de son organisme, et non par le conseil d'administration, en raison  de la « situation exceptionnelle et de l'urgence à intervenir ».

Pour élargir la mobilisation, il a entraîné ses homologues des MRC voisines à faire de même. Le Conseil économique de Beauce, qui couvre le territoire de Beauce-Sartigan, a répondu à l'appel. Le message a d'ailleurs été envoyé en début d'après-midi, tout juste après le déjeuner du président, un événement annuel d'envergure de l'organisme qui réunit plus de 400 convives au Georgesville. Cependant, lors de ce déjeuner, la question de l'envoi de ce courriel n'a nullement été évoquée ou mentionnée.

Il n'a pas été possible de discuter avec la directrice générale du CEB, Hélène Latulippe, partie en vacances mais la responsable des communications, Annick Fontaine, a confirmé que le message avait bel et bien été expédié aux membres. « On ne fait vraiment pas ça souvent [un envoi de cette nature] », a-t-elle dit. Encore ici, la décision n'est pas venue du conseil d'administration.

Du côté de Robert-Cliche, le message est resté pour l'instant sur la glace « car j'attends de consulter le président du conseil [d'administration], Serge Jacques » a signalé le directeur général du CLD, Daniel Chaîné. M. Jacques étant à l'extérieur du pays, le message devrait être envoyé « au cours de la semaine prochaine » a laissé entendre le directeur général.

Crise «artificielle» de pénurie de propane?

Des informations commencent à émaner de diverses sources à l'effet que cette crise pourrait avoir été créée de toutes pièces par la direction du CN pour casser le conflit de travail. Des analystes s'étonnent qu'en seulement trois jours, les réserves de propane de l'Ontario et du Québec puissent tomber si rapidement en pénurie.

Or le CN continue d'opérer la livraison du bois et d'autres matières avec ses 1800 ingénieurs et 600 superviseurs qui eux ne sont pas en grève. Dans le rapport annuel 2018 du transporteur ferroviaire, il est indiqué aux pages 13 et 14 que le gaz propane ne représente que 3% des matières qu'il déplace. S'il y a vraiment urgence quant au gaz, le transport de ce dernier ne devrait-il pas être priorisé devant ces autres marchandises?

Au moment de mettre en ligne cet article, EnBeauce.com était toujours en attente d'un retour d'appel de Michel Breton, qui est président de Propane GRG, un très important distributeur de ce gaz en Beauce et dans Chaudière-Appalaches.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • C'est dommage pour plusieurs industries, cultivateurs et autres qui utilisent le propane. Par contre il faut se souvenir qu'un PIPE LINE ça ne va jamais en grève.

    Claude - 2019-11-23 11:45