Publicité
6 décembre 2019 - 14:00

Déjeuner-conférence Développement économique Nouvelle-Beauce

Aucune récession en vue pour l'année 2020

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 1

Le 4 décembre dernier, Développement économique Nouvelle-Beauce a organisé un déjeuner-conférence sur l’avenir économique de 2020 qui a rassemblé une cinquantaine de gens d’affaires. L’analyste principal du Groupe conseil en portefeuilles chez Valeurs mobilières Desjardins, Jean-René Ouellet, était le conférencier.

M. Ouellet a permis aux participants d’avoir un portrait global de la croissance économique au Québec, au Canada ainsi que mondiale. Les thématiques abordées ont tourné autour de l’emploi, le chômage, l’inflation et bien d’autres.

Pas de signe de récession en vue !

Selon le conférencier, aucune récession ne serait à l’horizon pour 2020. Selon M. Ouellet, historiquement, plusieurs signes ne sont pas près de sonner l’alerte. Par exemple, les taux d’intérêt très bas, le plein emploi et la consommation des particuliers sont synonymes que l’économie va bien. À l’inverse, le taux d’endettement des ménages canadiens ne cesse d’augmenter. Ceci dit, cette hausse qui opère depuis maintenant quelques années est loin d’être suffisante pour faire planer le doute d’une récession.

En 9 mois au Canada, il y a eu la création de 358 000 emplois. C’est l’une des meilleures années depuis 2002. Tant qu’il y a des gens qui travaillent et qui consomment, la croissance économique ne peut que perdurer, a-t-il ajouté.

Des mesures pour investir ?

Ici comme ailleurs dans la province, le défi de main-d’œuvre est toujours très présent et il demeure l’une des plus grandes préoccupations de nos entreprises. Il mentionne qu’il est essentiel que le gouvernement incite davantage les entreprises à investir en innovation et productivité. L’inflation des salaires qui se fait sentir et le contexte économique qui est stable et positif sont des facteurs propices aux investissements.

« À court terme, la hausse des salaires est une bonne nouvelle pour les ménages, plus d’argent engendre plus de dépenses. Par contre, si le coût unitaire de fabrication des produits augmente autant que les salaires, c’est à ce niveau que cela peut être dommageable pour les entreprises. Voilà pourquoi investir dans l’innovation et la productivité est essentiel afin de toujours conserver des gains de productivités. »

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Argument bidon. Regarder plutôt du côté des États unis. C'est de la que nos problème vont commencer. Et desjardins est très loin d'être une référence actuellement dans le monde économique. Regarder plutôt du côté de Ray dalio, Warren buffet.. Des gens qui font de vraie analyse complète du marché.

    Brian V - 2019-12-07 17:18