Publicité

19 août 2020 - 10:00 | Mis à jour : 11:42

Économie locale

Les commerçants des centres-villes en arrachent

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Toutes les réactions 1

Les commerces situés dans les centres-villes sont particulièrement touchés par le ralentissement économique, révèlent les toutes nouvelles données de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI).

Au Canada, seuls 22 % des PME qui se trouvent en centres urbains font à nouveau des ventes normales pour cette période de l'année, comparativement à 37 % dans les zones rurales. 

Au Québec, la situation est quasiment similaire : seuls 26 % des entreprises des centres urbains, contre 45 % dans les régions, réalisent leur niveau de ventes habituel.

« Normalement, on ne s'attend pas à ce que les commerçants éprouvent une si grande difficulté à trouver des clients. Mais la fermeture des bureaux dans les centres-villes et la suspension du tourisme international ont porté un coup très dur aux commerces qui s'y trouvent. Plus de pause-café ou de pause lunch pour les travailleurs, pas de souvenirs à rapporter ou de restaurants à découvrir pour les voyageurs. Ces entreprises sont frappées durement. Elles risquent de fermer définitivement leurs portes, et en grand nombre », explique François Vincent, vice-président Québec à la FCEI.

La réouverture des PME semble stagner cet été, partout au Canada. Les plus récents résultats nationaux du Tableau de bord n'ont pratiquement pas changé depuis le 5 août :

  • 66 % des PME canadiennes sont complètement ouvertes (contre 63 % il y a deux semaines)
  • 40 % utilisent leur capacité de main-d'œuvre normale (par rapport à 39 %)
  • 28 % ont retrouvé leur niveau de ventes habituel (contre 26 %)

« L'achat local est crucial pour la survie de nos PME. Cette semaine, nous invitons les personnes qui vivent dans des centres urbains ou à proximité à encourager les entreprises qui animent nos villes. On peut le faire en commandant des plats à emporter ou en allant faire une promenade pour encourager les détaillants de notre centre-ville. Pour préserver nos commerces et redresser la situation économique d'une manière générale, la meilleure chose à faire, c'est de choisir PME », conclut M. Vincent.

Source des données de la FCEI

Les données présentées ici sont les résultats préliminaires d'un nouveau sondage en ligne de la FCEI, La COVID-19 et votre entreprise (19e édition), auquel 5 119 membres FCEI ont répondu depuis le 13 août 2020.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • acheton local selement merci

    m.Gilbert - 2020-08-19 16:50