Publicité

22 août 2020 - 14:00

Lutter contre la montre et la COVID-19

La construction modulaire au service de la santé chez Pomerleau

Par Salle des nouvelles

Lorsque la crise de la COVID-19 a frappé le Canada en mars dernier, Pomerleau, entrepreneur général en construction et gestion de projets, s’est vu octroyer des contrats de travaux publics pour accélérer, auprès des établissement de santé, l’aménagement, la conception et la livraison de salles autonomes capables de gérer l’afflux de patients gravement malades du coronavirus.

Il était crucial d’isoler les patients atteints de la COVID-19 afin de freiner la propagation de la maladie. Cette exigence constituait un défi majeur dans des établissements de santé déjà surpeuplés et vieillissants, notamment à Montréal, l’une des régions les plus durement touchées du Canada. 

« Il était évident que la construction conventionnelle « sur chantier » – où les matériaux sont livrés sur le site et assemblés en séquence par plus d’une dizaine d’entrepreneurs spécialisés différents, et à la merci des intempéries – prendrait beaucoup trop de temps dans ce cas. En outre, pratiquement tous les chantiers de construction, les fournisseurs et fabricants de produits de construction de la province ont été fermés pendant plusieurs semaines dès la mi-mars en raison de la pandémie », rappelle  Martin Jacques, vice-président exécutif de la division Bâtiment Québec chez Pomerleau, dans un article qu'il vient de publier sur la question. 

Les trois priorités du gouvernement dans ce dossier étant « la rapidité, la rapidité et encore la rapidité! », l'équipe de Pomerleau  a fait appel à deux partenaires, RCM Groupe et Mecart, pour relever le défi.

Le premier est un fabricant de produits de conception et de construction, de Saint-Georges-de-Beauce. S’éloignant de ses racines dans le domaine résidentiel, RCM a commencé à fabriquer une série de « modules » empilables, des structures qui pouvaient être préassemblées et livrées sous forme de salles complètes (entre 24 et 96 civières/lits) dans les hôpitaux de Montréal.

De son côté, Mecart, un fabricant de modules en acier situé à St-Augustin-de-Desmaures, a su concevoir et fabriquer des modules d’une grande durabilité destinés à l’ajout de lits temporaires pour l’hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Cette approche modulaire a permis d’accélérer considérablement la réalisation des projets. L’un des contrats portait sur la construction d’un service de 24 lits pour l’hôpital général du Lakeshore (Pointe-Claire), avec des bureaux au deuxième étage.

« Une construction classique aurait pris un an. Grâce à cette nouvelle approche, Pomerleau a pu réduire le temps de construction du projet à seulement trois mois », signale M. Jacques.

En raison des courts délais de construction nécessaires, plusieurs produits ont été sélectionnés selon la disponibilité immédiate et la fabrication locale. La solution du modulaire permettait de produire à l'usine le bâtiment en simultané avec le coulage des fondations sur le site. Un contrôle qualité rigoureux à l'usine a permis de minimiser la durée des travaux sur le site après l'installation des modules.

« Ces projets nous ont montré la voie. Ils ont nécessité d’importants ajustements de processus amenant notamment les professionnels à penser autrement, à superviser l’univers manufacturier et s’assurer que les contrôles qualités répondraient aux besoins sur le chantier. Tant de transformations qui ont eu lieu alors que nos protocoles de réponses à la pandémie de la COVID-19 s’établissaient comme de nouvelles règles de gestion de la santé et sécurité de toutes nos opérations », poursuit le vice-président exécutif.

Au cours des prochaines semaines, Pomerleau livrera ses unités modulaires à d’autres hôpitaux de Montréal. Une fois sur place, les modules nécessiteront un minimum d’opérations pour devenir des salles pleinement fonctionnelles. Malgré l’accélération du calendrier, ces constructions respecteront, voire dépasseront toutes les normes et tous les codes de construction du Québec.

« Les efforts de collaboration exceptionnels et la volonté de faire preuve de créativité, d’innovation et d’audace ont contribué à la réussite de ces projets d’infrastructure en santé publique, qui constituent un élément essentiel de la réponse continue du Québec à la COVID-19 », de conclure Martin Jacques.

 

 

 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.