Publicité

1 novembre 2020 - 18:00 | Mis à jour : 4 novembre 2020 - 08:40

Denis Pelchat

Un ancien Beauceron lance sa propre microbrasserie dans Lanaudière

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 1

Brasseur amateur depuis 2002, Denis Pelchat, originaire de Saint-Georges, a lancé en septembre dernier sa propre microbrasserie avec deux associés, David Sauvageau et Dominic Perreault.

Après avoir passé sa jeunesse en Beauce et terminé son Cégep à Saint-Georges, Denis Pelchat est parti vers l’âge de 20 ans pour étudier à l’université à Montréal et à Québec. Aujourd’hui il est chef du département de service mécanique chez Techno Diesel (garage de camion lourd) à Joliette.

Accompagné de deux associés et d’un collaborateur-brasseur, ils ont créé en 2020 la compagnie Locomotiv. 

« On a lancé Locomotiv début septembre, la compagnie a été lancée un peu avant, mais c’est depuis début septembre que nous avons des bières en vente chez les détaillants dans Lanaudière. » A expliqué le Beauceron lors de son entrevue avec EnBeauce.com.

À l’avenir, la microbrasserie devrait être physiquement installée à Berthierville dans Lanaudière. Mais à cause de la pandémie, ils ont dû modifier un peu leurs plans. En effet, en mars dernier ils étaient sur le point d’acheter un kit de brassage et de louer ou acheter un local pour commencer à s’équiper. 

Cependant, étant donné que cela représente un investissement de plusieurs centaines de milliers de dollars, l’arrivée du COVID-19 et la fermeture des bars les a menés à y réfléchir à deux fois. Ils ont alors décidé de quand même sortir leurs bières, pour se faire connaître et pour avoir un fonds de financement de leur projet grâce à un premier chiffre d’affaires.

« On voudrait une salle de brassage avec une salle de dégustation, on va justement inspecter un bâtiment en fin de semaine, car on voudrait qu’au printemps-été prochain on puisse s’installer définitivement pour brasser nos propres bières et faire plus de créations spéciales. » A précisé Denis.

Présentement ils font brasser leurs recettes originales à la microbrasserie La forge du malt à Trois-Rivières. C’est grâce à ça qu’ils sont capables de commercialiser de la bière, de la mettre en canette et de la vendre chez les marchands comme IGA ou les détaillants de bières spécialisés.  

Ils travaillent également avec une compagnie de distribution beauceronne, DRB Distribution basée à Sainte-Claire, pour ouvrir leur marché. Pour l’instant, on peut trouver leurs créations aux IGAs de Saint-Georges et d’ici deux semaines cela devrait se développer un peu partout, à Québec et à Montréal. 

« On est tous des brasseurs amateurs au départ et c'est comme un vieux rêve qu’on réalise en espérant pouvoir en vivre un jour! » A exprimé Denis Pelchat.

Ils disposent présentement de quatre produits disponibles et brassent en ce moment deux autres sortes de bières. Ils devraient en avoir six de disponibles pour Noël.

« On veut être prêt à ouvrir et recevoir des gens quand la vie reviendra à la normale. » A conclu le brasseur. 

À lire également

Frampton Brasse et le Zoo Miller lancent la nouvelle bière « La Lionne » (publié le 26 août 2020)

Frampton Brasse reçoit huit prix au World Beer Awards 2019 (publié le 8 août 2019)

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Beauceron un jour, Beauceron toujours, je crois que le mot ancien n'a pas d'affaires dans le titre. Particularité régionale...

    J.F - 2020-11-03 09:58