Publicité

6 février 2021 - 09:30 | Mis à jour : 09:30

Prochaine rencontre le 15 février

Conflit de travail au Saint-Guillaume : une entente possible entre les deux parties ?

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 1

La rencontre d’hier entre les membres du syndicat des Travailleurs et Travailleuses unis de l'alimentation et du commerce, section locale 501 (TUAC 501) travaillant à la résidence Le Saint-Guillaume de Saint-Georges et le gestionnaire Les Immeubles Poulin et Bisson inc. a ouvert des possibilités de négociation.

« Il y a eu des hypothèses de travail, rien qui vaille la peine d’être mentionné, mais on a bon espoir d’avoir quelque chose d'intéressant pour nos membres », de mentionner Claude Ratté, négociateur des TUAC 501, responsable du dossier.

Rappelons que les salariées prodiguant des soins auprès des personnes âgées demandent principalement un meilleur cédule de travail, des périodes de vacances plus adaptées à l'ancienneté, un jour férié de plus, des congés de maladie corrects ainsi qu’une rétroaction sur les salaires à compter du 16 novembre 2020. Les représentants syndicaux souhaitent un accord pour quatre ou cinq ans.

Ainsi, la prochaine rencontre de conciliation se tiendra le 15 février. 

À lire également 

Conflit de travail en vue à la résidence Le Saint-Guillaume

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • C'est dommage qu'en pleine crise sanitaire que certains en profitent pour négotier couteau sur la gorge de la main qui les nourris au détriment des résident

    Sophie - 2021-02-06 10:15