Publicité

8 février 2021 - 17:00

Entreprise Duvaltex

Un nouveau masque N95 pourrait être fabriqué en Beauce

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Toutes les réactions 4

Le nouveau masque N95 d'Artofix, une filiale de l'entreprise beauceronne Duvaltex, a été homologué par Santé Canada il y a quelques jours. Avec ses installations de Longueuil et Beauceville, l'entreprise serait prête à fournir les hôpitaux du pays en N95, a indiqué Jason Duval, directeur général d'Artofix, lors d'un entretien téléphonique avec EnBeauce.com.

La fabrication d'un masque médical est une première pour l'entreprise qui a commencé à travailler leur produit dès le début de la pandémie de COVID-19. 

L’homologation du produit par Santé Canada a été accordée le 1er février. La certification canadienne, calquée sur la norme N95 américaine, assure ainsi que le masque filtre au minimum 95 % des particules et des aérosols présents dans l’air.

« La norme évalue autant la performance et la qualité du produit que toute notre chaîne d'approvisionnement, nos procédés de fabrication, notre système de gestion de la qualité, etc. Donc c'est vraiment l'autorisation de fabriquer un instrument médical N95 qu'on a reçue », explique l'homme d'affaires beauceron Jason Duval. 

Le masque d'Artofix est hermétique et possède une mousse mémoire qui vient épouser les formes du visage. Le confort que procure le masque permet de le porter longtemps. Cet ajout vient pallier une lacune des N95 qui n'ont pas été conçus pour être portés longtemps, explique Jason Duval. 

Alors que la production du masque est déjà en cours à Longueuil, une usine de 55 000 pieds carrés à Beauceville est prête à enclencher la production du masque.

« Elle a été rénovée au complet pour être capable d'accueillir une chaîne de production médicale. On a tout refait: le plancher, les murs, les plafonds... Le plan, pour la prochaine année, c'est de dédier l'usine à la production du masque », précise le fils du président de Duvaltex. 

L’entreprise souhaite maintenant obtenir un contrat d’approvisionnement avec le gouvernement. À court terme, Artofix sera en mesure de répondre à la demande de masques N95 des hôpitaux québécois et canadiens en produisant près de 100 000 unités par semaine. Dans les prochains mois, la capacité de production pourra même être augmentée pour atteindre une production hebdomadaire de plus de 400 000 unités.

« On a énormément de demandes qui proviennent de partout, mais nous, ce qu'on voudrait, c'est un engagement du gouvernement à long terme. Qu'on s'installe pour de vrai avec de vrais investissements, qu'on développe de nouvelles lignes de production, et vraiment rendre le Québec et le Canada indépendants avec une chaîne d'approvisionnement médicale qui est intégrée au Canada », ajoute Jason Duval. 

S'il y a également beaucoup d'intérêts pour le produit du côté des États-Unis, Artofix tient réellement à se focaliser, pour l'instant, sur les marchés québécois et canadien.

Jason Duval estime que dans une première phase, la mise en marche de l'usine de Beauceville pourrait générer de 25 à 30 nouveaux emplois. Cela dit, avec ses lignes de production semi-automatisées, l'usine serait capable d'avoir un excellent ratio unités\employés et produire en grand volume. Une deuxième phase pourrait nécessiter 60 à 70 employés, estime le DG d'Artofix.

À lire également:
Les affaires durant la pandémie de la COVID-19: entretien avec Alain Duval, président de Duvaltex

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • Ya toujours 2 cotés ... ceux qui soufre de la pandémie et ceux qui profitent de la pandémie

    Serge T. - 2021-02-09 09:14
  • Félicitations! Un bel accomplissement....en espérant qu'un "nobody" de la CNESST ne mette pas sous la pile prétextant qu'une "norme" américaine manque!!!

    Ghislaine - 2021-02-09 15:14
  • Bonsoir,

    Je suis immusupprimée et ce masque pourrait évidemment changer ma vie.

    J’aimerais vraiment pourvoir me procurer ces masques.

    Est-ce qu’ils sont aussi disponibles pour la population en général ?

    Si oui, que puis-je faire pour en commander ?

    Je vous remercie de votre temps et de votre suivi.

    Salutations,

    Josée Fiset

    Josée Fiset - 2021-02-09 18:58
  • Où peut-on se procurer vos masques à Montréal ?

    René Rozon - 2021-03-14 15:57