Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Annonce du gouvernement fédéral

Recrutement de travailleurs étrangers: les assouplissements bien accueillis par le milieu économique

durée 11h00
7 avril 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) annoncés par la ministre de l’Emploi et du Développement social apporte de nouvelles mesures qui sont favorablement accueillies par plusieurs groupes économiques de Chaudière-Appalaches.

Ces changements touchent entre autres la validité de l’étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) qui passera de 6 mois à 18 mois, la durée maximale des permis de travail qui passera de deux à trois ans dans le volet des emplois à haut salaire ainsi que la hausse du plafond d’embauche à 20 % pour tous les secteurs économiques du volet des bas salaires et même à 30 % pour certains secteurs.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour nos entreprises, car chaque avancée permettant de faciliter le recrutement de travailleurs internationaux a un impact sur leur capacité de production. Ce pas dans la bonne direction montre la voie pour les prochains enjeux, et ajoutera de la pression pour trouver des solutions supplémentaires pour le logement », s’est réjoui Marc-Alexandre Brousseau, maire de Thetford Mines et président par intérim de la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA).

Rappelons que dans la foulée du rapport d’enquête « Impacts économiques de la pénurie de main-d’œuvre en Chaudière-Appalaches », publié le 9 novembre dernier, les élus et manufacturiers de la région réclamaient des mesures ayant un impact direct sur l’accélération de l’augmentation du bassin de main-d’œuvre et l’obtention de la résidence permanente des travailleurs étrangers dans le secteur manufacturier.

« Nous sommes heureux de ces annonces positives au niveau de l’immigration des travailleurs étrangers temporaires. Je salue surtout le fait de réduire le fardeau bureaucratique au EIMT et des permis de travail, notre gouvernement réduit ainsi beaucoup de travail à non-valeur ajouté. Nous sommes heureux que nous ayons été entendus, mais il reste encore beaucoup de travail à faire. En revanche, quand les canaux de communications sont ouverts, tout est possible », a laissé savoir Louis Veilleux, président chez MetalBernard.

Bien que ces nouvelles mesures misent par le fédéral favoriseront et faciliteront l’arrivée de travailleurs étrangers temporaires au cours des prochains mois, la TREMCA, accompagnée de leur réseau régional de développement économique, Chaudière-Appalaches Économique (CAÉ), ainsi que le secteur manufacturier espèrent que le provincial envisage de modifier ses conditions d’accès à la résidence permanente. Cela permettrait de retenir ces nouveaux travailleurs au Québec et d’éviter qu’ils se découragent et envisagent un aménagement dans d’autres provinces.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 17h00

Plus de 140 participants au 13e tournoi de golf de la Chambre de commerce

Plus de 140 participants se sont rassemblés au Club de golf de Saint-Georges afin de participer au 13e tournoi de la Chambre de commerce de Saint-Georges. L’évènement a réuni les gens d’affaires le 15 septembre. Ils ont pu échanger tout en jouant.  « Nous sommes très heureux du déroulement de cette 13e édition. Ce sont plus de 140 personnes ...

22 septembre 2022

Le Gala reconnaissance RH met de l'avant les entreprises d'ici

La Chambre de commerce et d’industrie Nouvelle-Beauce a tenu son tout premier Gala reconnaissance RH devant 275 participants, au Centre Caztel de Sainte-Marie. Le but de la soirée était de mettre de l’avant les entreprises de la région s’étant démarquées en ayant mises en place des pratiques RH gagnantes. « On est très satisfait de cette ...

22 septembre 2022

Transport par autobus en Beauce: Amélie Carrier a déposé sa pétition aux maires

Amélie Carrier a profité de la séance du conseil des maires de la MRC Beauce-Sartigan pour déposer, hier soir, la pétition qu'elle a démarrée contre l’arrêt du transport interurbain par autobus entre Québec et Saint-Georges. La résidente de Saint-Georges, qui utilise couramment le service pour mener notamment ses affaires à Québec, a rappelé aux ...