X
Rechercher
Publicité

CNESST

Une journée pour commémorer les victimes d'accidents du travail et de maladies professionnelles

durée 09h00
28 avril 2022
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture :

3 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) souligne aujourd'hui le Jour de deuil.

Cette journée de commémoration internationale est l’occasion d’honorer la mémoire des personnes décédées ou blessées au travail et de rappeler aux travailleurs, aux travailleuses et aux employeurs l’importance d’agir pour rendre les milieux de travail plus sécuritaires.

« Le Jour de deuil est une occasion de se rappeler notre engagement collectif pour la santé et la sécurité en milieu de travail. Particulièrement aujourd’hui, ayons une pensée spéciale pour les travailleurs et travailleuses de la santé. Nous leur devons beaucoup! Continuons à respecter les consignes de santé et de sécurité du travail et à appliquer les mesures sanitaires en vigueur », a commenté Manuelle Oudar, présidente-directrice générale de la CNESST.

En plaçant l’humain au cœur de son message, la CNESST a réalisé une campagne de sensibilisation pour conscientiser les Québécoises et les Québécois aux conséquences des accidents du travail pour les victimes et leurs proches. Elle souhaite aussi promouvoir une culture de prévention durable et inciter les gens à appuyer la cause de la santé et la sécurité du travail.

« Il est essentiel de se rappeler que les effets d’un accident du travail touchent également les proches, les collègues et les employeurs des victimes. Toutefois, ces situations sont évitables. En ce sens, la prévention restera toujours le meilleur atout des milieux de travail. À terme, la modernisation du régime de santé et de sécurité du travail mise sur plus de prévention, pour réduire le bilan lésionnel, et ce, au bénéfice des travailleurs et travailleuses », a souligné Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Actions réalisées
Cette année, dans le cadre de ses activités de communication relatives au Jour de deuil, la CNESST a diffusé à l’échelle de la province un message radio, en français et en anglais, du 11 au 28 avril. Un message de 30 secondes en français a également été diffusé à la radio numérique, et des placements publicitaires sur le Web ont été effectués. Les drapeaux du Québec à l’Assemblée nationale ainsi qu’au siège social de la CNESST sont mis en berne aujourd'hui pour l’occasion.

Notons que cette journée spéciale existe depuis 2010. En effet, c'est d'abord le Bureau international du Travail qui a décrété le 28 avril Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail en 2003. Puis, en 2010, l’Assemblée nationale du Québec a fait du 28 avril le Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail. Cet événement international est souligné dans plus de 70 pays à la mémoire des victimes d’accidents du travail.

Bilan statistique 2021
En 2021, uniquement dans la région de la Chaudière-Appalaches, six personnes ont perdu la vie lors d’un accident du travail, soit une de plus qu’en 2020. De plus, 16 personnes sont décédées des suites d’une maladie professionnelle, ce qui représente une augmentation de trois décès par rapport à 2020. La CNESST déplore ainsi 22 décès au total dans la région en 2021, soit quatre de plus qu’en 2020.

Toujours en 2021, ce sont 5 745 personnes du territoire administratif qui ont subi une lésion à la suite d’un accident du travail, soit 335 de moins qu’en 2020. De plus, 856 personnes ont été victimes d’une maladie professionnelle, une augmentation de 190 par rapport à 2020. Au total, 6 601 lésions professionnelles ont été recensées, ce qui représente une baisse de 145 par rapport à 2020.

Cette même année, dans l’ensemble du Québec, 60 personnes ont perdu la vie lors d’un accident du travail, soit trois de plus qu’en 2020. De plus, 147 personnes sont décédées des suites d’une maladie professionnelle, ce qui représente une augmentation de 31 décès par rapport à 2020. La CNESST déplore ainsi 207 décès au total en 2021, soit 34 de plus qu’en 2020.

Enfin, toujours en 2021, 93 028 personnes ont subi une lésion à la suite d’un accident du travail, soit 1 722 de moins qu’en 2020. De plus, 12 664 personnes ont été victimes d’une maladie professionnelle, une augmentation de 2 682 par rapport à 2020. Au total, 105 692 lésions professionnelles ont été recensées, ce qui représente une hausse de 960 par rapport à 2020.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h15

Feu vert à l’entente entre Hydro-Québec et Énergir

La Régie de l’énergie donne le feu vert au partenariat entre Hydro−Québec et le distributeur de gaz naturel Énergir, une entente qui avait été critiquée par des groupes de consommateurs et environnementalistes. L’entente, annoncée en juillet dernier, vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) en convertissant à la biénergie des ...

18 mai 2022

Projet «Ôtres choses»: premier lauréat du Fonds Nouveaux Attraits Touristiques

Le projet Ôtres choses, présenté par l’entreprise Les Ôtres hébergement et cie inc., est le tout premier lauréat du Fonds Nouveaux Attraits Touristiques (FNAT) lancé en novembre 2021 par le Conseil économique de Beauce (CEB). Cette annonce a été faite lors d’une conférence tenue dans une ambiance chaleureuse cet après-midi dans l’un des logements ...

18 mai 2022

Mortalité des abeilles: les apiculteurs réclament une aide d’urgence

Les craintes des apiculteurs québécois se sont confirmées. Pour les aider à encaisser le choc d’une mortalité trois fois plus élevée que la moyenne, ils réclament une aide d’urgence du fédéral et du provincial. Les membres des Apiculteurs et des apicultrices du Québec (AADQ) ont enregistré, en moyenne, une mortalité de 60 % dans leurs ruches, a ...