Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Décertification de l'établissement

Domaine de la Beaucevilloise: le propriétaire se montre rassurant mais réaliste

durée 13h00
3 juillet 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
email
Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

C'est devant une salle archi comble que le propriétaire et directeur général du Domaine de la Beaucevilloise, Éric Caron, a expliqué hier soir aux locataires de l'endroit, les conséquences de la décertification de l'établissement, qui cessera ses activités comme résidence privée pour aînés (RPA) pour devenir un édifice à condos locatifs avec service de repas.

La mesure entrera en vigueur à compter du 1er janvier prochain.

La «complexité» du cahier de charges, pour respecter le certificat de conformité, émis par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches, l'enjeu de pénurie de main-d’œuvre, l'inflation et la flambée des taux d'intérêt ont mené M. Caron à prendre ce virage, avait-il expliqué dans un entretien avec EnBeauce.com, qui a rendu publique la nouvelle lundi.

« Avant de vous annoncer ça, j'ai pensé vendre à une autre RPA ou à quelqu'un qui aurait voulu le devenir (une RPA). Oubliez ça! Y'a personne (qui est intéressé), a-t-il fait remarquer à l'auditoire. Même les institutions financières [...] se retirent toutes des RPA. Ça me dit encore plus que le vie sera pas drôle pour les (propriétaires de) RPA pour plus tard. »

Éric Caron a confirmé hier soir que le nouveau statut entraînera la fin des services d'entretien ménager, de buanderie, et la gestion de la prise de médication. Ceux-ci pourront être offerts par des ressources externes (coopérative, agence, entreprise privée, particulier, etc.) selon le choix des résidents. De même, les services de surveillance 24 h, les appels d'urgence et la tenue des dossiers de résidents cesseront à compter du 1er janvier.

Comme ces services ne seront plus administrés par la résidence, il y aura une diminution du coût du loyer, qui variera entre 200 $ à 400 $ par mois. Le propriétaire a également proposé la signature de baux ouverts, afin de donner plus de souplesse aux locataires, dans l'éventualité de devoir quitter l'établissement pour perte d'autonomie.

Présentement, quelque 79 personnes occupent les 77 unités locatives, dont 67 appartements, réparties sur quatre étages de cet établissement qui opère comme RPA depuis 2013. Près de 90% des résidents en place actuellement sont autonomes.

« Quand vous êtes dans un appartement, vous êtes chez-vous, vous faites ce que vous voulez », a dit le propriétaire en référence au nouveau statut qui entrera en vigueur au début de l'an prochain. Il entend rester en place comme directeur général de l'établissement, ce qui a rassuré plusieurs personnes présentes hier soir.

Réactions
« Il est important de mentionner que c'est un changement de vocation, ce n'est pas une fermeture que l'on est en train d'annoncer », a commenté à EnBeauce.com le député de Beauce-Nord, Luc Provençal, qui a assisté à la séance d'information.

« Je comprends la détresse des gens qui ont des conditions particulières et qui nécessitent certains soins qui ne seront plus donnés. [...] D'ailleurs, c'est une bonification qui avait été ajoutée au fils des ans [...] Mais, il ne faut pas perdre de vue qu'ici (la Beaucevilloise), ça a toujours été un lieu pour accueillir des personnes autonomes et ça va rester pareil », a signalé l'élu, qui a tenu à souligner que la démarche de réorientation du propriétaire est « faite dans les règles de l'art » à l'endroit de sa clientèle.

Luc Provençal concède quand même que la décertification représente une «perte de services» pour favoriser le maintien de la population aînée de Beauceville dans sa municipalité d'origine.

« À la Ville de Beauceville, on sympathise beaucoup avec les résidents et les propriétaires, a commenté à son tour le conseiller du district 4, Patrick Mathieu, qui était lui aussi à la rencontre d'information. Ça reste que c'est pas facile. C'est de l'adaptation face au manque de personnel qui touche pas mal toutes les sphères d'activité économique de notre région. [...] On espère de notre côté qu'il va se créer de l'entraide au niveau des proches-aidants [...] avec des équipes volantes qui pourraient s'alterner pour venir accompagner (les résidents). Il reste que nous, à la Ville, on a pas vraiment de mécanisme pour ça. Ici, ça demeure une entreprise privée. [...] Mais on va faire le plus possible pour accompagner les résidents et les propriétaires. »

Invité à commenter la réorientation du Domaine de la Beaucevilloise, lors de la séance du conseil municipal tenue hier soir, le maire de Beauceville, François Veilleux, s'est dit surpris de la décision. « Ce n'est pas une bonne nouvelle pour Beauceville. Mais on va tout faire pour aider les citoyens, avec les pouvoirs qu'on a », a signalé le premier magistrat.

« Cette résidence privée pour aînés respecte ce qui est prévu dans le cas d’une cessation des activités, dans ses délais d’annonce et de fermeture. Le CISSS de Chaudière-Appalaches travaille en collaboration avec le propriétaire pour s’assurer que la transition se fasse dans le respect de la procédure en place. La cessation des activités de la résidence aura peu d’impacts considérant que celle-ci n’offrait plus de services d’assistance depuis son changement de catégorie en septembre 2023, mais elle continuera à offrir les services de repas. Compte tenu que les résidents, jugés pratiquement tous autonomes, ceux-ci pourront demeurer à cet endroit s’ils le désirent ou être accompagnés par nous pour une relocalisation dans un autre lieu d’hébergement qui correspond à leurs besoins », a commenté Jessica Poiré, relationniste au Service des relations publiques et communications du CISSS Chaudière-Appalaches, dans un message courriel à EnBeauce.com.

C'est en avril dernier que l'organisme public a pris acte du plan de cessation complète des activités comme RPA, soumis par l'administration du Domaine de la Beaucevilloise.

Avec la collaboration de Léa Arnaud.

À lire également

Le Domaine de la Beaucevilloise cessera d'être une RPA

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Disparition: Claude Bédard a été retrouvé

Mise à jour le 22 juillet à 10h30: Claude Bédard a été retrouvé sain et sauf.  La Sûreté du Québec demande l’aide du public afin de retrouver Claude Bédard, 53 ans, de Québec.   Il a été vu pour la dernière fois dans le secteur de l’avenue Royale à Boischatel le 17 juillet dernier vers 15 h. Il se dirigeait à pied vers l’est.   Sa famille a ...

19 juillet 2024

Édition record pour le Tournoi de golf-bénéfice annuel du Crépuscule

Le 23e Tournoi de golf-bénéfice annuel du Crépuscule marquera l'histoire de l'organisme non seulement pour son nombre de participants, mais également pour les  bénéfices records nets de 200 000 $ qu’elle aura permis d’amasser. La coprésidence d’honneur était assurée par Michel Lehoux, président de l’entreprise Filgo de Sainte Marie et de sa ...

19 juillet 2024

Jeff Cantin à la présidence de la CCINB

À l'issue de son Assemblée générale annuelle, qui s'est déroulée mercredi, la Chambre de commerce et d’industrie Nouvelle-Beauce (CCINB), l'organisme a procédé à la nomination d'un nouveau président à la tête du conseil d'administration, en la personne de Jeff Cantin. Il succède à Chantal Gravel qui avait annoncé son départ. Administrateur de ...