Publicité
2 mars 2019 - 13:00 | Mis à jour : 16:35

LE THÉÂTRE ST-GEORGES ET LE CAFÉ CHEZ CLAUDETTE

Toutes les réactions 2

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Plusieurs se demanderont quel est le lien entre ces deux commerces. Examinez bien la 1re photo, c'est le fameux Théâtre Saint-Georges, ouvert au début de 1930 sur la 2e avenue par M. Armand Veilleux. Or, si vous agrandissez et examinez bien cette photo, vous ne pouvez manquer de voir l'annonce Coca-Cola (de couleur rouge). On y discerne difficilement les écritures, mais il semble que ce soit écrit: Café Chez... Claudette. En fait, on ne peut en être certain, le texte est trop flou. Alors j'ai fait des recherches dans les journaux de l'époque (de 1946) et on est maintenant en mesure d'affirmer que c'est bien «Claudette». Voyez la 2e photo et vous constaterez que le propriétaire était un certain M. Julien Boily. Claudette Boily était sa fille.

La 3e photo montre une autre publicité de 1946 nous dévoilant le nom du gérant du Théâtre de l'époque, M. Gérard Roy, qui a aussi fait de la photographie avec son épouse sur la 1re avenue dans les années '50 et '60. Ce Théâtre fut le premier de Saint-Georges et il semble qu'il a été très populaire à en juger par le fait qu'il était ouvert à tous les soirs et qu'on y offrait même 4 représentations le dimanche. Le même Armand Veilleux ouvrit une autre salle de cinéma, le Théâtre Royal en 1945 et d'autres ouvrirent le Cinéma Vimy en 1947, ce qui causa sûrement une baisse des affaires de son premier le Théâtre Saint-Georges qu'il ferma en 1949. L'édifice fut transformé en Hôtel Hermandi. Ce nom provenait du prénom de M. Veilleux: son vrai prénom était Herman, mais il se faisait appeler Armand. Alors, il disait «Herman dit » Armand. Joignez «Herman dit» et vous obtenez Hermandi. L'édifice de l'Hôtel Hermandi fut totalement détruit par un gigantesque incendie le 16 juillet 1965 (photo 4) mais il a laissé à ses contemporains un souvenir impérissable. 

1re et 4e photo du fonds Claude Loubier. Texte et recherches de Pierre Morin. 


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  shsartigan@hotmail.com

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Le théâtre St-Georges. Ce qui me revient à l'esprit, automatiquement, c'est là que j'ai vu mon premier film. J'étais toute jeune environ 6 -7 ans et mes parents m'avait amenée au cinéma, un dimanche après midi, pour voir le film de Blanche neige. J'étais épatée par ce que je venais de voir et surprise par la noirceur quand nous sommes sortis du théâtre parce que notre arrivée, il faisait clair. C'est drôle ce qui peut nous rester dans la mémoire.

    Louisette G Fouquet - 2019-03-02 21:12
  • Que de recherches Pierre. J`aime bien lire tes articles. Concernant Délias Methot et bien mon grand-père( fondateur de St Philibert) était un bon ami du cordonnier et avait donné le prénom de Délias à un de ses fils ( mon père). Le terrain de camping La Luciole à St-Philibert est installé sur notre ancienne ferme. Si mon père voyait ça,il se retournerait dans sa tombe... Bye

    Rémy Morin ex- prof. école Lacroix - 2019-03-03 06:55