Publicité
9 mars 2019 - 13:00

LA COMET, PREMIER TAXI MOTORISÉ DE SAINT-GEORGES

Toutes les réactions 2

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

La première photo va plaire aux nostalgiques de notre passé local: une voiture antique circulant sur l'ancien pont de fer lors d'un traditionnel défilé de la St-Jean-Baptiste dans les années '40. Le fier conducteur est son propriétaire Ernest Gilbert. C'est une rutilante Comet 1908, une auto qui était fabriquée au Québec. C'est un important et prospère promoteur immobilier de Montréal, M. Henri Dandurand, qui démarra en 1907 une usine de fabrication d'autos de luxe, nommée la «Comet Motor Company» avec un ami Lou D. Robertson. Leurs pièces provenaient en presque totalité d'Europe. La mécanique venait de la firme française Clément-Bayard. Leur première auto, de marque COMET, fut exposée au Salon de l'Automobile de Montréal en avril 1907 et reçut un bon accueil du public. Entre 1907 et 1909, ils construisirent en tout environ cinquante (certains parlent de près de 200) de ces autos, puis cessèrent leurs activités. En 1908, le Prince de Galles (qui devint par la suite roi d'Angleterre sous le nom de Georges V) vint rendre une visite protocolaire à Québec, et c'est dans un véhicule de marque Comet qu'il fut paradé dans les rues de la ville de Québec, les constructeurs voulant obtenir une bonne publicité, car rien n'assurait le succès de cette entreprise.

Ils se rendirent même jusqu'à Sainte-Marie en Beauce. Un vrai miracle de réussir un tel exploit quand on pense qu'il n'y avait alors que des routes rudimentaires pour voitures à cheval, sans compter la poussière terrible par temps sec, ils devaient être obligés de laver la voiture au moins une fois par jour. Des citoyens de Saint-Georges (qui étaient alors aussi fiers qu'aujourd'hui) furent tellement emballés par cette merveille d'auto qu'ils formèrent un regroupement d'hommes d'affaires et achetèrent en 1909 une Comet 1908 dont ils se servaient pour opérer un service de transport pour les visiteurs, principalement pour aller les chercher à la gare (ouverte en 1907). Le chauffeur attitré était un M. Degen. On réservait les services de la Comet en appelant à l'Hôtel Murtha House. Ce fut le premier taxi motorisé à Saint-Georges. Il était alors entreposé dans un hangar près de l'Hôtel, et on en prenait grand soin.

Lorsque d'autres taxis arrivèrent au bout de plusieurs années, la Comet devint de moins en moins utilisée, et un citoyen amateur de belles voitures, le garagiste Ernest Gilbert, s'en porta acquéreur et s'en servit pour parader dans les rues au cours des fêtes, défilés et autres activités de ce genre. C'est lui qu'on voit au volant sur la 2e photo, en compagnie de son beau-frère M Léo Morissette, passant devant la Bijouterie Jean Gosselin le 7 novembre 1946. Sur la 3e photo, on voit à l'arrière M Gédéon Roy et son épouse, tandis que le chauffeur est M. Roland Gilbert avec le mécanicien Taschereau Ferland à ses côtés, vers 1947. Cette auto fut gardée dans un hangar derrière le manoir Pozer au tournant des années '60. La dernière photo, vers 1960, nous la montre, un peu moins fringante, stationnée dans une rue de Saint-Georges. Elle aurait été acquise plus tard par le Musée des Sciences et de la Technologie d'Ottawa pour être rénovée et exposée au grand public. 

Photos 1, 2 et 3 du fonds Claude Loubier. Texte et recherches de Pierre Morin. 


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Pierre, je remarque que sur les photos le volant de l`auto antique est à gauche sur une photo et sur une autre photo le volant est à droite. Comment expliquer cela??? Peut-être que je perçois mal.... peut m`expliquer ??? Bye, Rémy.

    rémy morin - 2019-03-09 18:24
  • Bonne observation Rémy. Je détiens d'autres photos de ce véhicule, et le volant est toujours à droite, sauf sur la dernière. J'avais remarqué et j'aurais pu inverser cette photo, mais j'essaie de respecter et conserver le cachet des photos que je publie. De deux choses l'une: soit que la photo a été inversée par erreur, soit que les propriétaires ont trafiqué le volant pour le déplacer à droite, ce qui est peu probable car il s'agirait d'une modification trop importante et qui aurait diminué l'authenticité de l'auto. J'aimerais bien retracer le dernier propriétaire de cette auto pour savoir ce qui en est advenu.

    Pierre Morin, recherchiste à la SHS - 2019-03-11 14:47