Publicité
20 mai 2019 - 04:00 | Mis à jour : 27 mai 2019 - 13:10

LES INDUSTRIES RANCOURT

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Ce «moulin à scie» comme on l'appelait autrefois, appartenait aux frères Fernand et Léopold Rancourt. Avant toute construction à cet endroit, à la jonction de l'avenue Chaudière et de la première avenue, ce terrain appartenait à M. Napoléon «Pit» Bérubé qui y cultivait des patates. À la même époque, M. Joseph «Fin» Pépin opérait un moulin à scie situé dans l'écore, au pied de la rue Saint-Gabriel (14e rue). Vers 1940, ce moulin fut cédé à M. Philias Poulin qui a conçu les machineries fonctionnant à la vapeur, et le déménagea à l'endroit où fut plus tard celui des Rancourt. Ceux-ci acquirent ce moulin en 1943, et le modernisèrent. Ils effectuaient le débitage, le sciage, le rabotage et la préparation du bois pour toutes sortes d'usage. Ils employaient de nombreux travailleurs et possédaient plusieurs camions pour le transport de leur bois. Or, en 1952, un important incendie détruisit leur scierie. Les Rancourt le reconstruisirent et en profitèrent pour renouveler tout l'équipement et mettre toutes les installations à l'électricité. Leurs principaux clients étaient les manufacturiers de meubles dispersés un peu partout dans la province. Et en 1954, ils érigèrent en face, le long de la rivière, un gros édifice logeant leurs bureaux et des locaux pour les employés (photo 1, vers 1955). Cet édifice est encore là, actuellement occupé par le commerce Décor Surface Veilleux.


Le samedi 18 juin 1966 était inauguré leur nouvelle usine située sur la rue Famine (95e rue) dans le tout nouveau parc industriel de Saint-Georges, en présence de nombreux dignitaires. À l'époque c'était l'une des scieries les plus modernes au Québec, à la fine pointe de la technologie, dotée des machineries les plus performantes, incluant un tableau électronique dont le scieur, assis sur son fauteuil, pouvait contrôler et exécuter 10 opérations en même temps. Ce furent leurs meilleures années, donnant de l'emploi à 70 travailleurs.


Aujourd'hui, cette entreprise n'existe plus. À la place se trouvent les Services Sanitaires D.F. de Beauce.


Les 3 dernières photos nous montrent leur usine au début des années '50. Sur la 2e, où on voit plusieurs employés, l'avant dernier à droite est M. Denis Perron, qui fut le secrétaire-trésorier de cette industrie pendant plusieurs années; il est décédé le 21 mars 2018 à l'âge de 90 ans.

Photos du fonds Claude Loubier. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  shsartigan@hotmail.com

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.