Publicité
13 juillet 2019 - 13:00

JOSEPH GAGNÉ MARCHAND GÉNÉRAL ET PREMIER MAIRE DE SAINT-GEORGES-EST

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

L'érection de la municipalité de Saint-Georges-Est eut lieu le 12 décembre 1907. La 1re élection fut tenue en janvier 1908 et c'est le marchand général Joseph Gagné qui en fut le 1er maire. Il occupa ce poste de 1908 à 1911. Son magasin général, construit vers 1890, était un impressionnant édifice à deux étages, situé sur la 1re avenue au centre-ville, dans le quartier commercial. Comme on le voit à la 1re photo (de 1909), à gauche en contrebas, c'était le ruisseau d'Ardoise. Aussi à gauche, avec une longue cheminée, le moulin de Thomas Lessard, ayant appartenu auparavant à Elzéar René. Le porche avec colonnes a été ajouté après la terrible débâcle de 1896. On a la chance de connaitre l'identité des personnages qui sont sur cette photo. De gauche à droite: Léontine Sirois (épouse de Joseph Maheux), Aimée Caron (épouse de Gédéon Gagné), Rose-Anne Sirois (épouse de Delor Godin), Albert Poulin, le propriétaire Joseph Gagné, Claudia Gagné (épouse de Joseph Sirois), J. Gagné et M. Lessard. Ce beau bâtiment fut malheureusement détruit par le grand incendie de 1915. L'endroit a ensuite été occupé par l'édifice de M. Amédée Carignan, bâti en 1920 (plus tard Carignan Bicycles et Motos), qui fut démoli en 1973 pour agrandir l'immeuble de la Banque Royale. Aujourd'hui, le site de cet ancien magasin général Gagné (le long du ruisseau d'Ardoise) est occupé par le gazon et l'entrée de la cour menant au stationnement arrière de la même Banque.
Étant à la fois maire, prospère marchand et notable respecté de notre ville, Joseph Gagné acheta en 1916 de Joseph Veilleux une magnifique résidence qui fut construite sur les hauteurs par les renommés frères Bérubé au tournant des années 1900 (photo 2, de 1913). C'est celle qu'on voit en haut, au tiers gauche de la photo, à une époque où le boulevard Lacroix n'existait pas encore. La 3e photo nous la montre en gros plan plusieurs années plus tard. La plupart auront reconnu la prestigieuse résidence (souvent appelée la «maison Lacroix») qui a appartenu par la suite, à partir de 1941, à M. Henri Lacroix, un des propriétaires de la manufacture voisine Saint-Georges Wollen Mills, Elle fut acquise par la ville le 27 avril 2009 et démolie en 2015. Ne devient-on pas un peu mélancolique quand on réalise que les deux plus beaux immeubles qu'a possédés cet honorable citoyen que fut Joseph Gagné (sa maison et son magasin) ne sont plus qu'un souvenir? Heureusement qu'il en reste au moins des photos. Dans son livre Histoire de Saint-Georges de Beauce, publié en 1935 par l'historien Vézina, celui-ci écrit, à la page 120: «Premier maire, Joseph Gagné, marchand, mort récemment après une vie fructueuse et honnête». Il a été un personnage important de l'histoire de notre ville il y a plus d'un siècle, à tout seigneur tout honneur, ça mérite bien une photo, alors la voici (photo 4).

Photos du fonds Claude Loubier. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.