Publicité

22 novembre 2020 - 04:00

Les agrandissements du Séminaire Saint-Georges

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Tout le monde ici connait cet édifice phare de notre ville (photo 1, de 1965). Des milliers de géorgiens l'ont fréquenté. La construction de notre Séminaire a commencé au printemps 1947. On l'a érigé en plusieurs étapes. On voit la structure en acier au moment de la construction à l'hiver 1947-48 sur la 2e photo. Puis la première version complétée (3e photo, de 1951) où on constate que l'aile gauche de l'édifice n'avait alors que deux étages; on y a ajouté trois autres étages vers 1954, pour le rendre égal au reste de l'immeuble, comme on le voit à la première photo. C'est l'architecte J. Berchmans Gagnon de Thetford qui en a conçu les plans. On avait déjà prévu l'expansion future de cet imposant immeuble. En 1952, l'architecte a élaboré une esquisse de ce que devait un jour devenir l'ensemble du projet (photo 4). À cette date, la partie noir et blanc était déjà construite, et le reste (en vert) devait un jour devenir réalité. Les concepteurs avaient prévu à l'origine qu'une seconde aile serait construite à droite, identique à l'autre, pour en venir à un édifice tout-à-fait symétrique. Aviez-vous déjà remarqué que tout l'immeuble était enveloppé d'un magnifique revêtement de granit... à l'exception de l'extrémité droite, précisément parce qu'on avait alors prévu y annexer un autre aile. La photo 5 nous montre ce revêtement de briques gris pâle au bout droit. Pourquoi n'a-t-on pas commencé par bâtir cette partie qui aurait rendu l'immeuble parfaitement symétrique avant de construire l'annexe arrière en 1965? La réponse est la suivante. Dès le début des années '60, on songea à ériger l'aile droite, et on commença par le commencement: des tests de sol furent réalisés par des ingénieurs afin de déterminer la profondeur avant d'arriver au roc solide sur lequel l'annexe serait appuyée. Or, on découvrit qu'il faudrait creuser très profondément, beaucoup trop, ce qui entrainerait des coûts énormes pour démarrer les fondations. On se rallia donc sur l'adjonction d'une aile neuve à l'arrière du corps principal. Ce fut fait en 1965-66. En 17 janvier 1990, le gouvernement du Québec a décrété la création du Cégep Beauce-Appalaches, et le 1er juillet de la même année, toutes les propriétés du Petit Séminaire de Saint-Georges furent achetées. C'est ce Cégep qu'on voit à la dernière photo. 

Photo 1, 2 et 3 du fonds Claude Loubier. Photo 5, texte et recherches de Pierre Morin .


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.