Publicité

22 août 2021 - 04:00

Parades, défilés et processions il y a 75 ans

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Ni la télévision ni les ordinateurs n'existaient en Beauce avant 1950. Et ce n'était qu'une minorité qui possédait le service téléphonique. Le premier appareil de télévision ayant fonctionné à Saint-Georges n'est apparu que le 28 décembre 1952. Il était alors impossible pour les gens de passer leur temps à texter ou chatter sur leur téléphone car ce n'est devenu une mode que depuis les années 2000 grâce aux ordinateurs et aux téléphones cellulaires. Mais que faisaient-ils donc pour se divertir et occuper leurs loisirs sans pratiquement aucun appareil électronique à leur disposition? Ils avaient développé plusieurs trucs pour s'amuser et socialiser de façon toute simple. On organisait toutes sortes de divertissements auxquels les gens étaient heureux de participer. De plus, ces activités culturelles et sociales étaient gratuites. La 1re photo, magnifique, nous offre une vue spectaculaire de la parade des pompiers du 7 novembre 1946, à l'occasion du premier congrès provincial des pompiers. Ceux-ci défilaient dans les rues du centre-ville, passant ici sur la 2e avenue à l'intersection de la 120e rue. L'édifice A.S. Paquet (qui existe encore) avait vraiment fière allure à cette époque, accueillant plusieurs commerces au rez-de-chaussée et des logements au deuxième étage. Ces nombreux policiers et pompiers avaient revêtu leurs plus beaux uniformes pour déambuler dans cette parade, attirant une foule importante. Il y avait des spectateurs partout sur leur passage. La 2e photo fut prise 2 ans plus tôt, en 1944, sur la même avenue, mais avec vue du côté opposé. Parade des Filles d'Isabelle en tenue d'apparat au moment où elles passaient en face de l'hôtel National. Sur la 3e photo, défilé de la Saint-Jean-Baptiste vers 1940 montant la côte du pont dans l'Est en direction de Saint-Georges Ouest. En tête, le gros tambour qui ferme la marche de la Fanfare Saint-Georges qui a existé de 1892 à 1970. Ceux qui suivent sont les Chevaliers de Colomb avec leurs habits officiels, c'était alors une organisation importante. On avait même des parades militaires, comme celle de 1939, défilant sur la 1re avenue dans l'Ouest, devant une foule nombreuse (photo 4). Mais à une époque lointaine, les parades les plus courues étaient les multiples processions religieuses organisées fréquemment par les autorités de l'Église catholique: Fête-Dieu, fête du Sacré-Coeur, fête du mois (mai) de Marie, procession aux flambeaux et bien d'autres occasions. C'est probablement la procession du Sacré-Coeur de 1919 qu'on voit à la 5e photo, sur la 1re avenue au centre-ville, dans le secteur de la 120e rue. Les participants étaient très nombreux. La foi religieuse était à son sommet il y a un siècle, c'était mal vu de ne pas participer à de tels rassemblements, dont le déclin a commencé suite à la «révolution tranquille» des années '60. Wow, comment ne pas devenir nostalgique à la vue d'aussi beaux souvenirs.

Photos 1, 2, 3 et 5 du fonds Claude Loubier. Photo 4 courtoisie de Roger Lessard. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.