Publicité

10 octobre 2021 - 04:00 | Mis à jour : 15:52

La laiterie Beauceronne au siècle dernier

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Il y a plus de 100 ans, il n’y avait pas de laiterie commerciale. C’étaient les gros producteurs laitiers qui avaient chacun une section «laiterie» dans leurs bâtiments de ferme, où ils embouteillaient leur lait et le distribuaient ensuite à leur clientèle. Les plus connus furent Béloni Poulin, Kenneth Pozer, Émile Poirier, Adrien Veilleux, Gérard Veilleux et sûrement quelques autres. En 1909, le gouvernement du Québec décréta qu’à partir de 1912, toutes les fabriques de lait devraient être enregistrées et que tout fabricant devrait être détenteur d’un certificat de compétence de l’école de laiterie de Saint-Hyacinthe. Béloni Poulin avait une grande terre et une imposante ferme sur les coteaux dans le secteur des 112e et 113e rue. Étant un homme d’affaire visionnaire, il fonda en 1926 la première vraie laiterie commerciale à Saint-Georges, qu’il nomma la Laiterie Beauceronne. Béloni, un avant-gardiste, dota son entreprise des équipement les plus modernes de l’époque. Il la céda quelque temps plus tard à son fils Louis Poulin. Elle était dans la 112e rue, entre la 2e et la 3e avenue (photo 1). En 1934, il créa un lait au chocolat qui est devenu très populaire, le «Vico», dont plusieurs ont conservé l’appellation. Louis se prit un associé en 1948: Andréa Thibaudeau, un homme reconnu pour sa ténacité, son honnêteté et sa compétence. Ce fut une entreprise dynamique. À cette époque on livrait le lait en voiture à cheval (photo 2). En 1956, ils se sont équipés de machinerie spécialisée pour clarifier et homogénéiser le lait. Voyez la photo du bâtiment en 1958 (photo 3). Dans leur publicité, ils avaient adopté le leitmotiv «Vous pouvez fouetter notre crème, vous ne pouvez battre notre lait». Ils vendaient leurs produits laitiers dans des contenants en vitre de différents formats: pinte, chopine et demiard (photo 4). Malgré que ces contenants étaient de grosseurs différentes, ils avaient tous des bouchons (cap) de même taille, dont on voit quatre exemplaires à la 5e photo. Les deux premiers remontent avant les années avant 1960 tandis que les deux derniers sont des années après 1961 (à cause du numéro de téléphone inscrit). Sur deux des bouchons, ils étaient fiers d’indiquer que leur lait était homogénéisé. Ils utilisaient même des bouchons de Noël pendant la période des Fêtes (2e bouchon à gauche). En 1965, leur compétiteur de l’Ouest la Laiterie Saint-Georges se construisit sur le boulevard Dionne un nouvel édifice ultramoderne à la fine pointe de la technologie, dont la capacité était considérable. Sous la gouverne de deux importants actionnaires le Dr Rodolphe Maheux et M. Émile Poirier, on réalisa en 1966 la fusion des deux établissements dans le nouvel édifice de l’Ouest, sous le nom de Laiterie Saint-Georges. L’immeuble de l’Est étant devenu vacant, on le transforma en édifice à appartements auquel on ajouta plus tard un troisième étage, c’est un immeuble qui existe encore, comme on le constate à la 6e photo. Au tournant des années 2000, les géants alimentaires (dont Agrinove entre autres) ont accaparé le marché du lait au Québec et ont absorbé presque toutes les laiteries régionales, de sorte qu’aujourd’hui, il n’existe plus de laiterie à Saint-Georges. La seule qui a survécu en Beauce est la laiterie Royala de Saint-Joseph. Les producteurs laitiers sont toutefois encore très présents dans la région, et on voit régulièrement sur les routes d’énormes camions réfrigérés avec citernes en aluminium transportant le lait produit ici vers les plus grandes laiteries provinciales.

Photos 1 et 3 du fonds Claude Loubier. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.