Publicité

5 novembre 2021 - 09:00

Les Canadiens de Montréal

Si seulement l’effort y était

Par Salle des nouvelles

Les Canadiens de Montréal étaient en action ce jeudi soir contre les Islanders de New York.

À la dernière minute, le Québécois Jonathan Drouin a été laissé de côté de la formation, sous prétexte qu’il n’était pas à 100%. On se souvient qu’il a reçu un tir de Brett Kulak en plein visage mardi soir contre les Red Wings.

Après un gain convaincant de 3 à 0 contre Detroit, la troupe de Dominique Ducharme s’est inclinée 6-2 contre la troupe de Barry Trotz. C’est un neuvième revers en douze tentatives pour Montréal, qui n’a même pas su vaincre un club sans vedette comme New York.

Les Islanders de New York jouent leurs treize premiers duels de la saison à l’étranger, en raison des installations qui n’étaient pas prêtes à recevoir l’équipe dans la métropole américaine. Malgré ce long et pénible voyage du club de Jean-Gabriel Pageau, il a tout de même vaincu le Tricolore sans opposition.

Le problème, c’est que ce revers n’a rien de différent des autres, depuis le début de la saison. Une seule défaite parmi elles s’est terminée avec l’écart d’un but, c’était lors de la première joute contre les Maple Leafs de Toronto, où le bleu-blanc-rouge avait perdu 2 à 1. Ce fut probablement la seule défaite où nos Glorieux se sont inclinés dignement dans cette saison 2021-2022.

En première période, New York menait seulement 1-0. Comme Pierre Houde l’a souligné sur les ondes de RDS, ce premier tiers s’est plutôt bien passé pour Nick Suzuki et sa bande. L’équipe s’est montrée combative et tout indiquait qu’elle aurait des chances de l’emporter. 

En deuxième période, l’attaquant Brock Nelson a complété son tour du chapeau et l’ancien des Sénateurs Jean-Gabriel Pageau a donné les devants 5-0, pour couler le CH davantage. Ce n’était rien pour aider, en troisième, alors que les deux buts des Canadiens en fin de match n’ont rien donné de concret, autrement que de faire plaisir aux partisans.

Au cours des dernières années, le CH n’a pas offert de performances historiques à ses partisans, ni en saison ni en séries. Évidemment, les séries 2021 sont exclues de cette affirmation, puisqu’elles resteront longtemps dans la mémoire des Québécois. 

Malgré tout, on peut garder la tête haute, sur les saisons 2018-2019 et 2019-2020, puisque l’organisation avait offert de belles performances, même dans la défaite, avec des jeunes prometteurs, offrant de l’espoir en grand pour les années qui suivraient. 

Cette fois, c’est retour à la case de départ. Le Tricolore a amorcé son pire début de saison depuis la Deuxième Guerre mondiale et offrira probablement un bilan aussi peu enthousiaste que les saisons 2011-2012 ou 2017-2018. Ces saisons désastreuses avaient offert les troisièmes choix au total, Alex Galchenyuk et Jesperi Kotkaniemi dans les repêchages suivants. 

Le prochain match sera disputé contre les Golden Knights de Vegas, ce samedi soir et espérons seulement que l’équipe québécoise saura se montrer compétitive, car les Red Wings de Detroit ne reviendront pas au Centre Bell cette saison, pour offrir des gains faciles au Canadien.

Une collaboration de Mathieu Bouchard-Racine

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.