Publicité

28 novembre 2021 - 09:00

Les Canadiens de Montréal

Une victoire et une démission le même jour

Par Salle des nouvelles

Après avoir essuyé une sévère correction à Buffalo vendredi, le Tricolore s’est bien amusé à Pittsburgh samedi soir. Sidney Crosby a peut-être conclu sa soirée de travail avec un but et deux passes, son équipe s’est tout de même inclinée 6-3 contre la troupe de Dominique Ducharme.

La rencontre n’était pas pour être aussi intéressante, en première vue. Chris Wideman a dû rater le match en raison d’une blessure et la formation n’avait pas connu une belle performance la veille. Cependant, les points positifs à retenir se montrent en grand nombre.

Le jeune défenseur Mattias Norlinder a obtenu le premier point de sa carrière, avec une passe sur le troisième but de la rencontre. Son compatriote Alexander Romanov s’est également laissé aller offensivement avec deux passes, de même que les attaquants Josh Anderson et Christian Dvorak, chacun auteurs de trois points.

Jake Allen a connu pour sa part ce qui pourrait être la meilleure joute de sa saison. On parle de 47 arrêts contre l’une des puissances offensives du circuit Bettman. Ce qu’on peut retenir, c’est que la saison risque d’être longue, mais on peut au moins apprécier les victoires comme celle-là.

Pourtant, ce n’est guère l’événement le plus important du Canadien, ce 27 novembre. La victoire de l’équipe n’est que très peu dans les discussions, car l’adjoint de Marc Bergevin, Scott Mellanby a remis sa démission. Cette nouvelle fait littéralement l’effet d’une bombe et elle en fera exploser bien d’autres pour la suite des choses.

Mellanby est un collègue de Bergevin et fidèle employé du CH depuis de nombreuses années. Or, Marc Bergevin n’a pas été mis au courant avant les partisans sur cette nouvelle, car il l’a appris par le biais des médias. Alors que ce sont des amis, le DG pour encore peu de temps n’a pas été informé de la nouvelle par ses patrons ou collègues, ce qui donne une forte idée de son avenir proche dans la Belle province.

Pour ajouter de l’huile sur le feu, Montréal serait en communication avec l’ancien directeur général des Rangers de New York, Jeff Gorton. L’homme derrière la sélection d’Alexis Lafrenière ne serait pas convoité pour le titre de DG du bleu-blanc-rouge, on parle plutôt d’un potentiel rôle de Président des affaires hockey.

On peut affirmer cette thèse sur Gorton, car il ne parle pas français et la maîtrise de la langue de Molière est évidemment un critère de sélection pour le poste de Marc Bergevin. Maintenant, le nom du futur successeur est encore à déterminer.

Malgré tout, le départ de Mellanby en annonce plusieurs autres au cours des prochains temps. Si c’est bien le cas, ce serait la fin d’une époque, comme ce fut le cas en 1995 avec Savard et Demers, qui ont laissé leur chaise à Houle et Tremblay. Ce dossier sera à suivre de près, c’est certain.

En collaboration avec Mathieu Bouchard-Racine

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.