Publicité

9 décembre 2021 - 23:17 | Mis à jour : 10 décembre 2021 - 08:34

Les partisans du CH savent reconnaître une grande réalisation d'un gars d'ici

Marc-André Fleury écrit l'histoire contre Montréal

Mathieu Bouchard-Racine

Par Mathieu Bouchard-Racine, Journaliste

Les Blackhawks de Chicago rendaient visite au Canadien de Montréal au Centre Bell, ce jeudi soir. Pendant que la troupe de Dominique Ducharme tentait de mettre fin à une disette de quatre revers consécutifs, Marc-André Fleury tenait à obtenir sa 500e victoire en carrière.

C’est le gardien québécois, qui a eu le dessus sur ses rivaux montréalais. Fleury a écrit l’histoire devant sa famille et ses amis, en devenant seulement le troisième gardien de l’histoire de la LNH à atteindre le plateau des 500 victoires.

Il est à noter que Carey Price en a jusqu’ici 360 et qu’il reste quatre saisons à son contrat, en excluant cette année. Il lui faudrait donc une moyenne entourant les 35 victoires par année d’ici là, s’il veut imiter son collègue des filets.

Ceci dit, c’est le grand jour de « Flower ». Le triple vainqueur de la coupe Stanley et récemment titulaire du trophée Vézina a atteint son précieux plateau de brillante façon. Le cerbère des Hawks a blanchi le Tricolore, dans ce 9 décembre, question de faire crouler davantage le bleu-blanc-rouge. On parle d’un brillant jeu blanc de 30 arrêts pour le coloré numéro 29.

Même s’il porte l’uniforme adverse Fleury est au cœur de la fierté québécoise. Il côtoyait déjà les noms de Martin Brodeur, Patrick Roy et Roberto Luongo pour les cerbères les plus victorieux du circuit, il fait maintenant partie des trois gardiens avec 500 gains sur leur fiche. Les trois membres sont également nés dans la Belle province.

Pour donner suite, Fleury a eu droit à une ovation en or, venant des partisans du Centre Bell. Bien que peu gâtés par les performances de leur équipe favorite, ils ont su apprécier une réalisation historique d’un des nôtres et ce fut un moment fort touchant.

Pour le clan à domicile, il n’y a rien d’intéressant à spécifier. Le club n’a servi que très peu de menace au gardien Fleury, sans remettre en question les mérites de son exploit. Après un match plutôt satisfaisant contre le Lightning de Tampa Bay, l’émotion n’était simplement pas au rendez-vous du côté de Montréal.

Il faut dire que le premier trio était la seule combinaison offensive habituelle pour le Canadien. Nick Suzuki, Mike Hoffman et Jonathan Drouin étaient les seuls attaquants à former un trio digne de la LNH. Chacune des autres unités comportait des joueurs rappelés du Rocket de Laval. La longue et éternelle liste des blessés est la cause légitime de ce phénomène.

Pour revenir à l’équipe de l’Illinois, le capitaine Jonathan Toews a profité de ces moments peu glorieux du Canadien pour marquer son premier but de la saison. Après 26 rencontres et un salaire annuel de 10,5 millions de dollars, la pression était forte pour produire offensivement. Il s’agit de son dixième point de la saison et ce rythme offensif s’avère être le pire de sa carrière.

Le prochain match de Suzuki et sa bande est prévu samedi soir. Cette fois, la formation québécoise devra prendre l’avion pour le Missouri. Les Blues de Saint Louis seront les hôtes pour ce match à venir.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.