Publicité
20 août 2019 - 04:00

Réforme du financement des cégeps

3 M$ de plus pour le Cégep Beauce-Appalaches dirigés vers les étudiants

Par Salle des nouvelles

Le député de Beauce-Sud et adjoint parlementaire au premier ministre, volet jeunesse, Samuel Poulin, est heureux d’annoncer au nom du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, que le Cégep Beauce-Appalaches bénéficie d’une augmentation de 3 M$ pour la présente année scolaire, ce qui porte le budget total de l’institution à près de 30 M$.

Ce montant supplémentaire permet l’embauche de personnels à Saint-Georges, dont un conseiller aux services adaptés et trois techniciens en éducation spécialisés. D’autres professionnels sont aussi embauchés pour les campus de Lac-Mégantic et de Sainte-Marie. 

« Notre Cégep Beauce-Appalaches est très important dans notre région. Comme député, je tiens à soutenir son développement et sa croissance. Je suis content que cette somme supplémentaire leur permette d’offrir des services de qualité à l’ensemble de la population collégiale et particulièrement aux élèves rencontrant des défis. Notre gouvernement priorise une éducation collégiale de qualité partout au Québec », a déclaré M. Poulin.

Le directeur général du Cégep Beauce-Appalaches, M. Pierre Leblanc, a pour sa part affirmé que le nouveau système de financement des cégeps favorisait le Cégep Beauce-Appalaches.

« Pour la première fois depuis longtemps, nous avons l’impression d’avoir les moyens de nos ambitions, c’est-à-dire la marge de manœuvre nécessaire pour réaliser pleinement notre mission. Inéluctablement, ce sont nos étudiants qui bénéficieront de cet investissement », a-t-il dit.

Quant à Jean-François Roberge, celui-ci a affirmé qu’après avoir dû composer avec une situation financière fragile, les cégeps avaient désormais « les coudées franches » pour mettre en place les mesures nécessaires pour permettre aux étudiants de réussir, selon leurs priorités et leurs besoins.

« Les directions des cégeps ont toute ma confiance pour donner un nouveau souffle au réseau collégial. Finalement, ce sont les étudiants et la société québécoise qui en seront les grands gagnants! », a indiqué le ministre.

Rappelons que le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur a annoncé que les établissements collégiaux du Québec pourront profiter, dès la rentrée automnale, d’un budget additionnel de 68 M$ à la suite de la révision du modèle d’allocation des ressources.

Si l’on prend en considération les sommes visant à financer les coûts de système et les améliorations apportées à la rémunération des enseignants, il s’agit d’un investissement d’envergure de 150 M$ pour l’année scolaire 2019-2020 dans les cégeps. 

Faits saillants

Pour les cégeps du Québec, ces investissements permettront :

  • d’améliorer leur situation financière, notamment dans le cas des plus petits établissements, souvent situés en région, et d’assurer la pérennité du modèle d’allocation pour plusieurs années; 
  • une plus grande responsabilisation ainsi que plus de souplesse et d’autonomie dans le choix des moyens à privilégier pour organiser le déploiement régional de leurs activités scolaires et ainsi mieux répondre aux besoins des étudiants;
  • une reconnaissance et un renforcement de l’importance des activités de recherche et des responsabilités des cégeps dans leurs collectivités;
  • un financement plus simple et plus prévisible pour mieux répondre au contexte actuel;
  • un meilleur financement du fonctionnement des bâtiments, permettant d’offrir un milieu plus accueillant et plus sécuritaire.

Pour les étudiants, ces investissements permettront :

  • d’améliorer l’accès aux études collégiales dans toutes les régions du Québec;
  • d’améliorer la qualité des formations et des services qui leur sont offerts pour mieux les soutenir et favoriser leur réussite.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.