Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 janvier 2018 - 04:00

La transmission d’une résidence secondaire

Si vous désirez laisser votre résidence secondaire à vos enfants, planifiez-en la transmission à l’avance pour obtenir l’accord de tous et éviter les malentendus.

Il est essentiel que vous discutiez de vos plans actuels et futurs à l’égard de votre résidence secondaire à mesure que les membres de votre famille vieillissent, car les enfants devenus adultes n’ont plus tous le même intérêt pour la conservation de la propriété.

D’intenses émotions peuvent être associées à une résidence secondaire. Il est important de prévoir comment elle sera transmise à la prochaine génération avant que ce jour arrive.

Si certains de vos enfants souhaitent obtenir la résidence secondaire, mais que les autres n’en veulent pas, vous devrez alors déterminer comment répartir la succession en parts égales. Si la résidence secondaire constitue une partie importante de votre succession, une police d’assurance vie pourrait servir à combler l’écart pour les autres enfants. Si vous ne voulez pas payer les primes d’assurance, peut-être que vos enfants voudront le faire si une police d’assurance est la solution qui leur permet de garder la propriété.

Si plusieurs enfants souhaitent hériter de la résidence secondaire, vous devriez envisager la préparation d’une convention de copropriété. Ce document précisera l’utilisation future de la résidence secondaire, qui en paiera les coûts et qui en assurera l’entretien. La convention devra aussi préciser les modalités de rachat des parts des propriétaires en cas de différend et ce qu’il adviendra au décès de l’un des frères ou des sœurs.

D’intenses émotions peuvent être associées à une résidence secondaire. Il est important de prévoir comment elle sera transmise à la prochaine génération avant que ce jour arrive.

Votre succession : la prochaine génération

Planifier en vue de protéger et de distribuer ses avoirs.

Le transfert de vos avoirs à vos enfants relève d’une décision personnelle et peut se faire de nombreuses manières. Il est souvent utile de parler de vos plans avec vos enfants pour bien leur faire comprendre vos intentions, élaborer une philosophie à l’égard de l’héritage de la famille, discuter des préoccupations concernant la protection de leur héritage et maintenir l’harmonie familiale.

Une fois que vous avez mis en place un plan successoral et un testament, passez-les en revue de temps à autre pour vous assurer qu’ils reflètent toujours votre situation et vos volontés.

La planification successorale pour les familles recomposées

Si vous faites partie d’une famille recomposée, dans laquelle certains ou l’ensemble des enfants ne sont pas les enfants naturels ou adoptés des deux conjoints, les dispositions habituelles ne sont peut-être pas appropriées si vous souhaitez que les enfants des deux conjoints reçoivent une partie de la succession commune. Parmi les options possibles, il y a les fiducies en faveur du conjoint, le partage des biens entre le conjoint et les enfants et le recours à une assurance vie pour satisfaire tous les bénéficiaires.


Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

come.simard@groupeinvestors.com

Cette chronique, rédigée et publiée par les Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.



 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.