Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 janvier 2018 - 04:00

L’immortalité doit être payée par la mort…

L’immortalité doit être payée par la mort…

 

Dans un avenir proche, la Communauté des Faucheurs sont ceux qui décident de qui doit mourir et à quel moment. Puisque les décès de causes naturelles et accidentelles ont été éradiqués, l’humain n’a pas eu d’autre choix que de trouver une solution pour mettre fin à la surpopulation. Maître Faraday est l’un de ces Faucheurs. Un humble glaneur qui prend sa mission très au sérieux et qui prendra sous son aile deux apprentis afin qu’ils soient sa relève. Rowan et Citra, devront donc, pendant une année entière, se faire compétition et ainsi, seulement l’un d’eux sera déclaré comme Faucheur. Mais dans la communauté, tous n’ont pas des intentions aussi nobles que Maître Faraday, ce qui mènera vers une discorde importante. Les deux jeunes adolescent auront-ils assez de coeur et de générosité pour accomplir ce que l’on attend d’eux?

(Je suis en amour!!!!) Mais tout d’abord, vous devez savoir pourquoi ce livre m’a parlé au tout début. En voyant le titre, La Faucheuse, j’ai tout de suite pensé à mon grand amour Red Rising, puisque Darrow est surnommé le Faucheur. Aucun rapport finalement, mis à part le fait que les deux livres sont sensationnels et très glauques! Au début de ma lecture, je n’étais pas certaine que ce livre me plairait. En effet, j’ai eu un peu de difficulté à assimiler le caractère de Maître Faraday et à apprécier le ton sur lequel le récit est narré. Finalement, vers le quart du livre, je n’ai pu arrêter ma lecture. J’ai été hypnotisée par cette histoire singulière et inquiétante.

Les personnages ont de fortes personnalités et de très belles forces de caractère. Citra et Rowan sont des jeunes pleins d’empathie, de coeur et de courage. Ils montrent beaucoup de résilience malgré tout ce qui se trouve sur leur chemin et ils usent de leur intelligence pour se sortir de situation hors du commun. J’ai trouvé surprenant les passages plus sanguinaire puisque l’auteur n’y allait pas de main morte. C’était cru, sanglant et j’ai adoré retrouver cette intensité que je lis peu souvent.

Ce premier tome est sincèrement un coup de coeur! J’ai adoré me plonger dans cet univers sombre et fulgurant de Neal Shusterman. C’était violent, amer, brûlant et captivant! Merci à Collection R Canada pour cette découverte sublime. 

 

 



 www.liveinfictionalworlds.wordpress.com     www.facebook.com/liveinfictionalworlds  

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.