Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 septembre 2018 - 13:00

LE FAMEUX MAGASIN «LA MAISON DAVIS»

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Son origine remonte aussi loin qu'en 1920 alors qu'il fut ouvert par M. Jos Davis, dans une bâtisse qui existe encore aujourd'hui et qu'on voit à la photo 3 (maintenant des logements résidentiels). Pendant plusieurs années, ce commerce fut opéré par M. Davis lui-même et son épouse, le magasin était au rez-de chaussée et ils résidaient au second étage auquel ils avaient accès par l'escalier qu'on voit sur le côté. Vers 1945, leur neveu Morris Davis (fils d'Israël Davis de Montréal) vint travailler pour eux et il a appris à cet endroit tous les secrets du métier sous la supervision de son oncle. Le 30 avril 1956, Morris et son père fondent la compagnie Maison Davis Inc et décident d'acquérir l'entreprise. Quelque temps plus tard, ils achètent l'édifice voisin au coin de la 123e Rue, dans lequel M. Azer Bolduc opérait un commerce de vente de chaussures. Ils y déménagent leur propre magasin, (comme on le voit à gauche sur la photo 4, fin des années '50), avec l'intention de le rénover. Ce qu'ils font dans les années suivantes, le transformant de fonds en comble pour y ériger un imposant édifice de trois étages.


La 1re photo (de 1967) nous le montre dans toute sa splendeur, tel que la majorité d'entre nous l'avons connu. M. Morris Davis est celui qu'on voit sur le seuil du magasin, prêt à accueillir la clientèle. Il y vendait des vêtements de qualité pour hommes, dames et enfants à des prix très abordables, même des robes de mariées. À chaque mois de juillet, il tenait sa grande vente des «étiquettes jaunes», contrairement aux autres magasins qui annoncent généralement leurs rabais au moyen d'étiquettes rouges. Ses ventes étaient renommées, les clients faisaient même la queue très tôt le matin pour être les premiers à choisir, comme on le voit à la 2e photo prise le 8 juillet 1967 (la dame au centre, à la robe rayée, est Mme Jeanne d'Arc Pomerleau). M. Davis était un homme très affable et apprécié de la clientèle et de son propre personnel. Pendant plusieurs années, il comptait jusqu'à 20 employé(e)s. Son commerce a atteint son apogée entre 1960 et 1990. Il a été celui qui a persisté le plus longtemps, résistant à la tentation d'aller s'installer dans un centre d'achat. Mais les trois autres grands (Farmer, Green et Peoples) étant partis dans les années '75, il a finalement baissé pavillon et fermé son célèbre magasin en 1990. Un jour triste pour ses anciens clients.

Photos du fonds Claude Loubier. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  shsartigan@hotmail.com

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.