Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 septembre 2018 - 13:00

LE VILLAGE MORENCY

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Les gens âgés le connaissent mais on utilise de moins en moins ce vocable. Il y a 120 ans, la ville s'arrêtait vers la 125e rue. Bien sûr, ce qu'on appelait alors la rue principale se continuait vers le sud, mais les habitations étaient beaucoup plus clairsemées, de sorte que c'était plutôt considéré comme un autre secteur. On le désigna sous le nom de ce qui attirait le plus les gens, soit le moulin Morency, d'où l'expression de «VILLAGE MORENCY», plus important édifice de cet endroit. On s'entend pour situer le village Morency à partir de la 130e rue jusqu'à la pointe où se rejoignent la 1re et la 2e avenue.
Voici donc une photo de ce célèbre moulin vers 1885. L'endroit avait été choisi pour profiter du flottage du bois sur la rivière et fut longtemps gardé en opération malgré les grosses débâcles et deux incendies majeurs. C'était à la fois un moulin à scier, à carder et à moudre qui appartenait à M. Georges Morency. On constate que c'était un gros bâtiment de trois étages avec un toit mansardé à quatre versants. Il fonctionnait à la vapeur, d'où l'imposante cheminée. L'énergie nécessaire pour chauffer le «boiler» provenait de la turbine activée par l'eau du barrage. Au-dessus du moulin, on aperçoit en face, à droite, une maison aussi à toit mansardé qui était le magasin général de M. Frédéric Loubier. Et plus loin au sud (à droite sur la photo), dans l'ilot de quatre maisons, on en voit une autre à toit semblable, elle existe encore, elle est de couleur bleu et porte le numéro civique 14595 de la 1re avenue (photo 3). Grâce à cette maison facilement reconnaissable presque en face de l'usine de filtration, on peut donc situer le moulin Morency, qui n'était pas très loin de la 130e rue, sur le bord de la rivière.


Georges mourut en 1888 à l'âge de 67 ans. Son épouse Thaïs Théberge (ils ont eu 13 enfants) a courageusement pris la relève et a continué l'exploitation de l'entreprise familiale. Hélas, le moulin Morency fut gravement touché par la terrible débâcle de 1896, comme on le voit à la 2e photo. Quelle tristesse ces gens ont dû vivre. Ces 2 photos (la 1re et la 2e) nous donnent une bonne idée des lieux, et on reconnait les mêmes édifices sur les deux. Mme Morency le vendit en 1913 à M. Eugène Rodrigue et décida de se relocaliser ailleurs.


Et une 4e photo nous montrant la résidence de M. Arthur Rodrigue en 1909. Cette maison, située au village Morency, existe encore, numéro 13905, et n'a pratiquement pas changé. On constate que la route n'était à l'époque qu'un étroit chemin de terre fréquenté par des voitures à cheval.


Photo 1 fonds Claude Loubier, photo 2 du fonds Daniel Lessard. Photo 4 courtoisie de M. Denis Rodrigue, petit-fils de M. Arthur Rodrigue. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  shsartigan@hotmail.com

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.