Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Le garage Dodge de Rodolphe Poulin au siècle dernier

durée 05h00
29 mai 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Pierre Morin

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Vous devez avoir plus de 50 ans pour vous rappeler de ce garage. Il était situé sur l’ancienne route 23 (maintenant 5e avenue) au coin  de la rue de la Famine (maintenant 95e rue) dans le secteur de la Station. On en a une vue aérienne à la 1re photo. Cet immeuble fut construit en 1941-43 sur le modèle des édifices «quanset» au toit bombé. On constate qu’il occupait tout l’avant de l’emplacement entre les 94 et 95e rues. On y voit aussi la maison où habitait le propriétaire et sa famille: c’est celle du coin de la rue en contrebas de la photo, à droite. Il bénéficiait d’un site exceptionnel, puisqu’il était en plein centre de son quartier, près de la route nationale et du pont de la famine. Toute la circulation vers Québec devait passer en face de son établissement. En plus qu’il n’était pas très loin de la gare des trains. Il a connu beaucoup de succès et fut longtemps en affaire. Il était concessionnaire Dodge et De Soto en plus des camions Dodge. Voyez sa publicité dans le journal local l’Éclaireur en 1950 (photo 2). La De Soto a connu un fort déclin à partir de 1958 et cette marque fut officiellement abandonnée le 30 novembre 1960 et on écoula les derniers modèles 1961. Le garage de Rodolphe Poulin continua de vendre des véhicules Dodge. Cette marque (qui existe encore) appartenait à Chrysler dont les concessionnaires ont poursuivi la vente, même encore aujourd’hui. La 3e photo nous montre un véhicule ayant subi un accident spectaculaire près des pompes à essence. Juste en arrière vis-à-vis de l’auto, on voit la maison Grondin qui fut démolie récemment. On constate que son garage était aussi détaillant d’essence sous la bannière de la compagnie Champlain. Après la fermeture du garage Poulin, le bâtiment fut occupé par une vitrerie, puis fut vacant pendant un certain temps, et fut finalement démoli le 23 mars 1995. La dernière photo nous fait voir le site actuel, où était autrefois le garage Rodolphe Poulin. À cet endroit se trouve maintenant le commerce Pronature Chasse et Pêche depuis environ 10 ans.

Photo1 du fonds Nicole Bisson. Photo 2 du fonds Claude Fortin. Photo 4 de Google. Texte et recherches de Pierre Morin.

Visionnez tous les textes de la Société historique


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Forte hausse du prix des habitations à St-Georges

FORTE HAUSSE DU PRIX DES HABITATIONS À ST-GEORGES St-Georges n’échappe pas à la bulle immobilière que l’on constate à la grandeur du Canada. En effet, au cours des dernières années, les prix moyens des habitations unifamiliales, des jumelés et des condos neufs et usagés ont connu une forte hausse. DES CHIFFRES QUI PARLENT Selon Madame ...

durée Hier 6h00

La Banque Royale à Saint-Georges

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN La première banque à Saint-Georges fut la Banque de Québec. Elle s'est établie dans notre ville en 1898 dans l'ancienne maison du notaire G. A. Chaperon sur la 1re avenue (photo 1). En 1917, la Banque Royale a fait l'acquisition de la Banque de Québec, fusionna ses ...

27 juin 2022

De l'incompétence à Ottawa, des talibans à Washington

DE L’INCOMPÉTENCE À OTTAWA, DES TALIBANS À WASHINGTON La dernière semaine a été fébrile en évènements qui ne font pas honneur aux sociétés où ils se sont déroulés. Alors qu’il faut patienter des jours, des semaines et même des mois pour renouveler son passeport au Canada, la Cour suprême des États-Unis a servi une gifle digne des talibans aux ...