Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Havre l'Éclaircie

En vacances, j’apporte... à contre cœur la violence conjugale

durée 06h00
25 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Havre , Havre l'Éclaircie

Cette année, pour les vacances d’été, Sophie et Marc souhaitent faire quelque chose de différent avec les enfants. Sans en parler à sa conjointe, Marc réserve un motel à Old Orchard Beach en justifiant que le "deal" est incroyable et qu’ils ne peuvent pas passer à côté! Sophie, qui aurait bien aimé visiter le Québec, n’insiste pas en voyant à quel point son conjoint est enthousiaste.

Une semaine avant le départ - La préparation des vacances bat son plein. Sophie court à droite et à gauche : préparation des repas, réservation des activités, en plus de faire les derniers achats pour les enfants. Marc, lui, a géré les finances. Ces temps-ci, le travail lui crée du stress et le rend irritable. Sophie préfère donc s’occuper de tout pour ne pas en rajouter sur ses épaules. 

La journée du départ - Sophie est anxieuse vu la tension qui règne dans la maison depuis quelques jours et espère que Marc sera différent pendant les vacances. Elle est aussi frustrée par des commentaires qu’il lui a faits: 

«C’est tu la première fois que tu fais une valise? T’as mis ça tout croche!»

«N’apporte pas de bikini, c’est trop sexy et tu vas être avec les enfants!»

«Moi, je n’aurais pas fait des sandwichs aux œufs, j’aurais fait au jambon... »

Jour 1 des vacances - Marc n’est pas satisfait du motel, ce qui le met en colère. Il jette des regards méprisants à sa conjointe quand les enfants s’excitent trop et pousse de longs soupirs quand elle lui demande de l’aide. Voyant que les enfants se rendent compte de l’irritation de leur père, Sophie s’efforce de la camoufler en amenant les enfants faire des activités. 

Jour 3 des vacances – Sophie est repoussée par le comportement de Marc. Il lui reproche d’être distante depuis deux jours. Elle décide de lui expliquer pourquoi. En haussant le ton, il affirme que ce n’est pas de sa faute, que c’est son patron qui lui en demande trop. Il ne manque pas de lui dire qu’elle devrait être plus compréhensive envers lui.

Jour 6 des vacances - Les jours passent et Sophie est agréablement surprise. Marc s’est excusé pour son comportement et est très attentionné depuis. Il propose des sorties en famille et apporte son aide sans se plaindre. Il a même dit à Sophie que les vacances étaient un nouveau départ pour leur couple. Quel soulagement pour elle! Elle espère cependant que ça ne recommencera pas au retour des vacances, comme ç’a été le cas les années dernières…

***

Tu mérites de passer de belles vacances.

Tu mérites surtout d’être bien traitée tout au long de l’année.

Si tu te reconnais dans l’histoire de Sophie, tu peux avoir de l’aide.

Nous sommes là pour toi.  


Visionner tous les textes de la chronique Havre l'Éclaircie


 418 227-1025  -  1 800 709-1025
https://havre-eclaircie.ca/
https://www.facebook.com/havreleclaircie/
https://www.instagram.com/havre_eclaircie/

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


8 août 2022

Tout simplement dégueulasse

TOUT SIMPLEMENT DÉGUEULASSE Même si j’ai pris une pause d’une semaine, mon intérêt pour l’actualité ne s’est pas démenti. Deux sujets en particulier m’ont donné la nausée : le comportement dégueulasse des dirigeants de Hockey Canada et de la fonderie Horne à Rouyn-Noranda. Comme exemples d’irresponsabilité, difficile de trouver mieux. HOCKEY ...

7 août 2022

La manufacture St. George Shoe Co Ltd

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN C'est ainsi qu'on l'appelait et l'écrivait (à l'anglaise) dans les années '30 et '40, comme c'était la coutume à l'époque. Les plus jeunes n'ont pas connu cette industrie qui fut autrefois très importante à Saint-Georges. Cette manufacture fut fondée en 1932 par un ...

6 août 2022

Le droit de choisir

Chronique Santé par Cameron Olsen N.D. Le droit de choisir Depuis quelques années, je remarque un phénomène dans mon alimentation.  Je ne sais pas si c’est réel ou imaginaire, mais cet été, je dirais que ça m’a frappé en pleine face : Quand je mange bien, je mange moins. Je ne sais pas quoi ajouter à ça en ce moment donc je laisse la ...