Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Déménagement de la maison des Barriault vers 1930

durée 05h00
24 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Pierre Morin

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Beaucoup de maisons ont été déménagées au cours de l'histoire de Saint-Georges. C'est arrivé avec la maison de Gédéon Barriault. Celui-ci fut à une certaine époque gérant du magasin général de Jos Gagnon il y a 100 ans. Il faut vraiment une raison majeure pour entreprendre un chantier compliqué comme le déplacement d'une telle bâtisse (construite en 1910). Vous allez toutefois comprendre vite pourquoi M. Barriault a été contraint d'agir ainsi lorsque vous aurez examiné la 1re photo. On y voit entre autres sa résidence (indiquée par la flèche) au milieu des eaux de la rivière Chaudière lors de la fameuse inondation de juillet 1917. C'était dans le secteur actuel (en face) du centre sportif Lacroix-Dutil. Les édifices le long de la 1re avenue se sont alors retrouvés envahis par la rivière Chaudière transformée en véritable mer intérieure. Sûrement excédé de devoir affronter ces calamités et d'avoir à réparer les dommages à répétition causés par les débâcles, Gédéon a choisi de déménager sa maison à un endroit sûr: sur la 2e avenue, située à un niveau suffisamment élevé pour ne plus jamais subir de tels inconvénients. On l'aperçoit à la 2e photo, encore pointée d'une flèche. Pour qu'on la voit plus en détail, j'ai agrandi cette partie de la photo (photo 3). Elle était sise au pied de la 116e rue, avec une grande galerie en avant et un escalier pour accéder à la rue. 
Après le décès de Gédéon, sa veuve Valéda Dion a épousé Archelas Roy (qui était veuf lui aussi) et ceux-ci ont continué d'habiter cette maison avec leur famille (tous les deux avaient eu des enfants de leur premier mariage). Plusieurs années plus tard, après que ceux-ci eurent vendu cette maison, le nouvel acquéreur décida d'en changer la vocation pour en faire un édifice multi-logements, vers 1970. De plus, il souleva la bâtisse pour y ajouter un étage commercial donnant directement sur la 2e avenue. Remarquez qu'au fil des ans, on a remplacé la toiture par un toit à deux versants. Avant son déménagement, la façade était face à la rue (sur la 1re avenue). Lors du déménagement, on a placé la bâtisse avec la façade du côté de la 116e rue plutôt que face à la 2e avenue, mais on a complètement réaménagé la configuration pour avoir une vue en avant. De plus on a agrandi l'immeuble vers l'Est (vers l'arrière, du côté en montant). Depuis plusieurs années, on y retrouve six logements résidentiels et un salon de coiffure le Salon l'Éden, qui comprend aussi une section pour hommes (photo 4).
Les Barriault sont de descendance acadienne. Gédéon était le fils d'un descendant de la Grande Déportation des Acadiens, ce qui explique les lettres «lt» à la fin de son nom. Il est décédé accidentellement à Charny le 30 juin 1941 à l'âge de 54 ans. Il y a incertitude sur la façon correcte d'écrire son nom, soit avec un seul «R» (Bariault) ou avec deux «R» (Barriault). Sur la carte mortuaire de son père (Augustin), on a écrit Bariault avec un seul «R». Également sur la carte mortuaire de Gédéon lui-même, encore Bariault avec un seul «R». Mais sur la carte mortuaire de son épouse Valéda Dion, on indique que son premier mari était Gédéon Barriault avec deux «R». Il semble que par la suite, ses descendants mettent deux «R» à leur nom.

Photos 1, 2 et 3 du fonds Claude Loubier. Photo 4 de Google. Texte et recherches de Pierre Morin.

Visionnez tous les textes de la Société historique


Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif, financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


15 août 2022

Est-on en train de devenir fou?

EST-ON EN TRAIN DE DEVENIR FOU? Depuis quelques années, des groupuscules ont le don de soulever des remises en question concernant l’usage de certains mots qu’ils souhaitent éliminer du langage courant. Dans certains cas, il s’agit de mots auxquels on donne un sens raciste ou encore de mots concernant les genres (masculin ou féminin). ...

14 août 2022

Les processions religieuses de la Fête-Dieu d'autrefois

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Il y a 100 ans, la ferveur religieuse était à son comble chez nous. La quasi-totalité des gens allaient à la messe à chaque dimanche et se conformaient strictement aux préceptes édictés par les autorités catholiques, parfois aussi astreignants que de jeûner au moins 12 ...

13 août 2022

Commencer l'école du bon pied

Chronique Santé par Cameron Olsen N.D. Commencer l'école du bon pied! Je perds facilement l’attention de mes enfants lorsque je tente de leur donner des conseils concernant leur santé. Je les comprends bien… il faut d’abord qu’ils développent un intérêt personnel avant d’être ouverts à mes suggestions, mais j’aime ça enseigner! J’adore leur ...