Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Centre-Femmes de Beauce

Ils ont bien d’autres chats à fouetter!

durée 08h00
25 septembre 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Texte commandité

Je ne veux surtout pas déranger! Tous sont bien occupés, je ne veux pas les achaler avec mes « petits tracas ». Pourtant, les autres me témoignent leurs préoccupations.

La vie va vite, je n’ai pas le temps, les autres non plus, je ne sais plus où donner de la tête, je me sens de plus en plus maussade, j’ai de moins en moins le goût de faire les choses que d’habitude j’aime. La majorité des gens autour de moi ont une vie bien remplie, on se communique par texto ou par de très brefs appels. On se voit rarement et pas longtemps. Je suis une femme qui se considère forte, autonome, débrouillarde, instruite, polyvalente, travaillante et ayant le cœur sur la main, j’ai un travail, des loisirs et malgré tout je ressens de la tristesse. La tristesse par manque d’affection et de réelles attentions.

Les émotions sont des lumières qui s’allument comme dans le tableau de bord d’une voiture et qui m’indiquent qu’il y a quelque chose à prendre en considération. Parlons aujourd’hui de l’émotion de la tristesse.

La tristesse, signe important qui m’indique que mon besoin d’affection est en carence. Le besoin d’affection est aussi important que celui de se nourrir et de respirer.

L’affection est comblée par les relations. Les relations, afin qu’elles répondent à ce besoin,  doivent  nous écouter, nous respecter, nous démontrer de la considération (qui tiennent compte de ce que nous disons par des comportements). Exemple : Si j’ai mentionné que je me couche tôt et que je me lève tôt alors les personnes vont me contacter pour m’inviter, au plus tard sur l’heure du souper et non après 21h30. Pour combler ce besoin d’affection, il nous faut l’attention pendant au moins 20 minutes consécutives, de façon exclusive et sans interruption! Difficile à faire, je sais! Avec tous les distracteurs qui existent. Et comme autre alternative c’est d’avoir un contact physique respectueux et affectueux pendant au moins 30 secondes, câlin, une main sur le bras, caresse dans le dos.

Parfois nos proches ne suffisent pas!

Émotionnellement nos proches peuvent être impliqués, ils ne savent pas nécessairement quoi faire ou quoi nous dire où ils ne sont pas disponibles. Et notre besoin d’attention et d’affection demeure…

Quand j’ai besoin de parler, de façon anonyme, confidentielle, rapide et gratuite, je contacte une intervenante du Centre-Femmes de Beauce. Tout en respectant mon rythme, j’ai accès à des rencontres téléphoniques, sur place en face à face ou par Messenger.

Téléphone : 418 227-4037
Par courriel : [email protected]
Ou le site internet : www.centrefemmesdebeauce.com
Le Centre est pour toutes les femmes! Il est là pour toi!

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Un oeil au beurre noir pour les Condors

UN ŒIL AU BEURRE NOIR POUR LES CONDORS L’équipe de football les Condors du Cégep Beauce-Appalaches a fait parler d’elle à deux reprises la semaine dernière. La première fois pour une bonne raison et la deuxième fois pour une fort mauvaise raison. POUR UNE BONNE RAISON Le samedi 19 novembre dernier, les Condors ont remporté le Bol d’Or, ...

durée Hier 6h00

La reprise de pouvoir

Quand on est victime de violence conjugale, on se retrouve souvent prise dans un tourbillon d’événements qui nous donne l’impression de ne pas avoir de contrôle sur ce qui nous arrive. La violence entraîne de nombreuses conséquences chez la femme comme une diminution de l’estime de soi et de l’affirmation de soi, de l’isolement, de l’anxiété et ...

durée Hier 5h00

L'ancien magasin Handy Andy du boulevard Dionne

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Vous l'avez connu ou vous en avez entendu parler. Ce fameux magasin Handy Andy sur le boulevard Dionne fut autrefois très populaire. Handy Andy Co Ltd était une chaine de magasins fondée en Ontario à la fin des années '40 et qui a connu une expansion fulgurante, ...