Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La Société Historique Sartigan

Le restaurant bar l'Igloo de Jersey-Mills

durée 05h00
1 janvier 2023
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Pierre Morin

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Si vous avez connu l'époque où le nightlife était à son apogée à Saint-Georges, alors vous avez probablement fréquenté le restaurant-bar l'Igloo. Cet établissement hôtelier fut extrêmement populaire quand il a ouvert au début des années '70. Il fait partie du passé récent de notre ville. Il fut fondé par MM Gilles Bernier et son beau-frère Yvon «Buddy» Rodrigue. Il était localisé sur un site historique, puisque c'est à cet endroit que fut situé le premier hôtel de Saint-Georges, l'American House de Michaël Cahill, de 1854 à 1922. C'est aussi sur ce site que logea le restaurant Café Laurentien, de 1958 jusqu'à sa destruction par un incendie le 24 novembre 1968. Et c'est aujourd'hui le restaurant Saint-Hubert qui occupe les lieux. Comme on peut le voir aux photos, l'Igloo était un édifice de style très original, et même avant-gardiste pour l'époque. Ce sont les architectes Bilodeau et Saint-Amand qui en ont élaboré les plans lors de la construction initiale. Quelques années plus tard, vers 1975, on y apporta un important agrandissement dont les plans furent conçus par l'architecte Jean-Gilles Nadeau. Dans les débuts, vers 1971-72, il y avait un genre de mini-parc à ambiance familiale avec des jeux et des balançoires pour les enfants à l'extrémité sud du terrain. On y servait de la crème molle. Quand au restaurant, dans sa première version, il y avait beaucoup de mauve et de rouge au niveau de la décoration. On a changé les couleurs lors du réaménagement de 1975, alors qu'on a ajouté un grand bar-salon et 20 unités de motels pour les touristes et les voyageurs de commerce. À la même époque, le restaurant était ouvert jour et nuit, Jean-Marc Grenier y fut cuisinier. Il y avait une salle à manger et deux salles de réception. Voyez une publicité de 1977 (photo 6). Quant au piano-bar, une autre publicité de 1979 affirmait qu'il était l'endroit le plus «hot» en Beauce. Le renommé pianiste Yvon Lacasse y fut en vedette pendant plusieurs années. Il y eut aussi les chanteuses Doris Rancourt de même que Suzanne Quirion Bellegarde. La soirée des dames du jeudi était incroyablement populaire. Parmi les serveuses, il y a eu Gaétane Caron, Raymonde Loignon, Bibiane Bouchard, Micheline Roy, Réjeane Thibodeau, Huguette Boily, Lorraine Jobin, Rita Champagne, France Veilleux, John Veilleux et sûrement quelques autres. Après M. Bernier, le restaurant fut opéré pendant environ deux ans dans les années '80 par les frères Spiridakis qui ont aussi eu le restaurant Milano sur la 1re avenue, là où est aujourd'hui la brasserie Murtha (ancien Mondo).

Ce fut une belle époque que celle des pianos-bars dans notre ville. Saint-Georges était la métropole régionale du nightlife avec les bars-salons du Bel-Rive, du Palace, de l'Igloo, du Charles et quelques autres. Incroyable que ces établissements qui furent au sommet du divertissement nocturne chez nous ne soient plus aujourd'hui qu'un souvenir. 

Photos tirées d'une carte postale. Texte et recherches de Pierre Morin.

Visionnez tous les textes de la Société historique


Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif, financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


6 février 2023

L'art de se mettre les pieds dans les plats

L’ART DE SE METTRE LES PIEDS DANS LES PLATS Je ne sais trop à quel jeu s’adonne Justin Trudeau depuis quelques années, mais on jurerait qu’il s’applique à se mettre les pieds dans les plats avec chacun des dossiers qu’il touche. Dans presque tous les secteurs à Ottawa, c’est le bordel. Que ce soit à l’immigration, aux passeports, à ...

5 février 2023

Le foyer des fleurs et du cadeau des soeurs Jacob

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Vous devez être âgé de plus de 50 ans pour avoir connu ce magasin. Ce fut un commerce très populaire qui portait bien son nom, puisqu'on y  vendait surtout des livres, des journaux, des magazines, des fleurs et toutes sortes de cadeaux et bibelots. C'était l'endroit ...

4 février 2023

Mieux vaut prévenir que mourir

Y avez-vous déjà pensé? Sérieusement là. Regardez-vous dans le miroir et demandez-vous, sans mentir : « est-ce que cette pensée m’a déjà traversé l’esprit? » Moi oui. Je ne suis pas plus folle qu’une autre pourtant. Mais un jour, à force d’avoir été trop forte, trop longtemps, ma santé mentale a sacré le camp.  Parce que oui, il est question de ...