Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Havre L'Éclaircie

Les scénarios de protection

durée 06h00
24 juin 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Havre l'Éclaircie

Bonnes vacances !! 

Ah, oui ? 

Ce n’est pas le cas pour toutes les femmes… 

Il y a deux situations fréquentes liées à la violence conjugale qu’on voit apparaitre en même temps que la période des vacances : celle où la violence diminue (scénario #1) et celle où elle augmente (scénario #2). 

Les sources de stress étant diminuées dans le scénario #1, les vacances représentent un moment de lune de miel dans le cycle de la violence et donc, offre un répit à la femme. Le conjoint peut se montrer attentionné envers sa partenaire, s’impliquer davantage avec les enfants, proposer des activités spéciales, etc. Il arrive également qu’il utilise les vacances comme un nouveau départ en promettant de ne plus tenir de comportements de violence.  

Malheureusement, c’est plus souvent le scénario #2 qui l’emporte. Pour quelle raison ? Bien que rien ne justifie un tel comportement, les vacances ou toute période de l’année où la femme se trouve en présence plus fréquente de son conjoint sont un moment propice à l’augmentation de la violence. Épuisement, plus grande présence des enfants/de la discipline, plus de situations imprévisibles peuvent être des excuses utilisées par le conjoint pour se justifier. 

Avec les femmes qui côtoient nos services, nous trouvons essentiel de mettre en place des scénarios de protection qui visent à favoriser leur sécurité. Tous varient selon les besoins de la femme et dépendent d’où elle se trouve dans son processus. 

La première étape est de reconnaitre la situation de violence. En comprenant le cycle, il devient plus facile de détecter la phase de tension qui indique qu’une explosion se prépare. Le fait d’être en mesure d’identifier les signes d’une crise permet à la femme d’avoir en main les éléments lui permettant de passer à l’action avant que la crise n’éclate.

La seconde étape est d’identifier les risques possibles pour la femme et ses enfants. On peut se poser des questions concrètes comme : « Comment pourrait-il réagir ? » ou « Que s’est-il déjà passé dans une situation similaire ? ».

Finalement, la troisième étape est de mettre en place des stratégies de sécurité que ce soit pour éviter la violence, limiter les dégâts, se défendre ou quitter la situation à risque. L’intensité des épisodes de violence peut varier et a tendance à s’aggraver avec le temps. Les scénarios de protection permettent donc à la femme d’avoir tous les outils en main pour réagir au besoin. 

Si vos vacances ressemblent davantage au scénario #2 et que vous sentez le besoin de prendre une pause, Havre l’Éclaircie peut vous aider 24 h/24, 7 jours/7, même avant, pendant et après la période des vacances.


Si tu te poses des questions sur ta relation suite à la lecture de ce texte, n’hésite pas à nous contacter. Nous sommes là pour t’aider à y voir plus clair. 

☎ 418 227-1025  -  1 800 709-1025

https://havre-eclaircie.ca/

https://www.facebook.com/havreleclaircie/

https://www.instagram.com/havre_eclaircie/

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 juillet 2024

Le garagiste Oram Poulin du boulevard Lacroix

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Vous avez peut-être entendu ce nom, mais vous ne savez pas au juste de qui il s'agit. Il avait une bâtisse à deux étages au 285 du boulevard Lacroix, à l'intersection de la rue Saint-Jacques, aujourd'hui 118e rue (photo 1). À l'époque le terme «garagiste» n'avait pas ...

7 juillet 2024

La maison Godbout dans la 123e Rue

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Vous avez probablement entendu parler de la maison Godbout, mais vous ignorez de quelle habitation on parle au juste. Cette belle résidence existe encore et elle est l'une de celles qui ont été les mieux entretenues dans notre ville. C'est un des joyaux architecturaux ...

30 juin 2024

Le Dairy Cream de notre enfance

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Qui n'est jamais allé savourer une bonne crème glacée au Dairy Cream en face de l'hôtel Arnold? Les fins de semaine et les soirs d'été, des familles entières s'y retrouvaient, parfois même avec les enfants en pyjama sur la banquette arrière. Le stationnement était ...