Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Centre-Femmes de Beauce

L’éducation des enfants : est-ce qu’on sait ce qu’on fait?

durée 08h00
16 septembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Centre-Femmes de Beauce
email
Par Centre-Femmes de Beauce

Il était une fois, une femme qui disait, que quand elle serait mère, elle, « ça marcherait comme ça et c’est tout ». Toutes les autres mères riaient, mais elle ne comprenait pas pourquoi. Un jour, cette femme devint mère et c'est là qu'elle comprit, devant ce petit être qu'elle aimait déjà tant, qu'elle ne savait absolument rien au fond. 

Ça vous dit mon petit début d'histoire? C'est parce que malheureusement, les enfants ne viennent pas avec un mode d'emploi. On les élève du mieux qu'on peut compte tenu de nos ressources personnelles, matérielles et financières. La majorité du temps, on ne sait absolument pas ce qu'on fait. 

Mais saviez-vous que, dépendamment si vous avez eu un garçon ou une fille, vous allez l'élever différemment simplement parce que vous avez des préjugés et des prédispositions sexistes ancrés en vous. Et là je ne dis pas que c'est de votre faute. La société dans laquelle vous avez été élevé a contribué à intégrer les préjugés tellement creux en vous que vous ne les voyez plus. Pensez seulement à la dernière fois que vous avez acheté un cadeau pour une nouvelle maman. La maman a eu une fille? Vous avez tout de suite pensé à un petit pyjama rose ou une poupée, j'en suis presque certaine. Elle a eu un garçon? Pourquoi pas un camion ou une chemise à carreaux?

Mais si vous êtes passé chez une amie et que son fils vous a offert son délicieux thé dans une petite tasse en plastique tout en promenant son bébé en poussette, il vous a probablement dit qu'il ne joue pas à la maman : il joue au papa. 

Si ça vous choque de voir un petit garçon jouer à la poupée ou prendre  le thé, vous avez encore des préjugés sexistes ancrés. C'est le temps que ça change. Nos filles et nos garçons méritent d'avoir exactement les mêmes chances dès la plus tendre enfance ; ils doivent apprendre les mêmes bases. Pourquoi les cantonner à des rôles? Pourquoi leur dire ce qu'ils peuvent ou ne peuvent pas faire? Les possibilités devant eux sont infinies. Ils peuvent être et devenir ce qu'ils veulent.

Mais tout ça, ça passe par l'éducation. C'est à nous, les parents, de leur montrer l'exemple. Si nos garçons voient leur papa dans la cuisine faire de bons petits plats, ils voudront probablement l’imiter et ils comprendront que la cuisine n'est pas exclusive à maman. Si nous les habituons tôt à faire leur propre lavage, ils ne deviendront pas dépendants de leur future compagne (ou encore de leur mère à 40 ans) pour faire cette tâche à leur place. Si nous montrons à nos filles à se servir de tous les outils de la maison, et que nous leur disons qu'elles sont capables, elles arrêteront de se sentir inférieures aux hommes en se disant qu'elles ne peuvent rien réparer par elles-mêmes dans la maison et qu’elles ont besoin d’eux. 

Sur ce, allez faire une douzaine de biscuits avec vos enfants, faites partir une brassée de lavage à votre ado, et n'oubliez pas de dire à votre chum de passer l'aspirateur au passage. Soyez proactif. Achevez les clichés de l’homme pourvoyeur et de la femme responsable de toute la charge mentale (oui, ça existe encore en 2023!) Créons ensemble une société qui n'oriente plus les rôles de chacun sur leur genre. 

Vous avez besoin de vous confier ? Vous pouvez discuter en toute discrétion avec une intervenante du Centre-Femmes au 418 227-4037 poste 2.


 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 8h00

Les géniales glissoires créées par Édouard Lacroix

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Pendant toute sa carrière d'entrepreneur forestier, Édouard Lacroix s'est révélé un homme d'affaires très avisé et exceptionnellement hardi. Il a organisé des procédés nouveaux et des travaux gigantesques qui lui ont permis de conclure ses opérations forestières avec ...

14 juillet 2024

Le garagiste Oram Poulin du boulevard Lacroix

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Vous avez peut-être entendu ce nom, mais vous ne savez pas au juste de qui il s'agit. Il avait une bâtisse à deux étages au 285 du boulevard Lacroix, à l'intersection de la rue Saint-Jacques, aujourd'hui 118e rue (photo 1). À l'époque le terme «garagiste» n'avait pas ...

7 juillet 2024

La maison Godbout dans la 123e Rue

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Vous avez probablement entendu parler de la maison Godbout, mais vous ignorez de quelle habitation on parle au juste. Cette belle résidence existe encore et elle est l'une de celles qui ont été les mieux entretenues dans notre ville. C'est un des joyaux architecturaux ...