Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Centre-Femmes de Beauce

Octobre rose

durée 08h00
14 octobre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Centre-Femmes de Beauce
email
Par Centre-Femmes de Beauce

Vous le savez sûrement, chaque année, octobre est le mois de la sensibilisation au cancer du sein. Pendant quelques semaines, on voit du rose partout. Il y a des courses dédiées à la cause, des entreprises qui amassent des dons ou qui versent une partie de leurs profits pour la recherche, des tonnes d’articles et de témoignages, mais surtout, un mois de visibilité pour celles qui sont dans l’ombre le reste de l’année. 

Pourquoi en parler autant?
Selon les statistiques de la Fondation du cancer du sein du Québec, 1 femme sur 8 développera un cancer du sein au cours de sa vie et 1 sur 34 en mourra. C’est d’ailleurs le 2e cancer qui cause le plus de décès chez les canadiennes. Ça explique pourquoi on connaît tous une femme (ou plus!) touchée par ce cancer autour de nous. Alors, croyez-vous qu’on en parle assez? 

Ce qu’on peut faire pour prévenir
Tous les sites sur le sujet s’entendent pour dire qu’il y a une multitude de facteurs qui augmentent le risque de cancer du sein (et de plusieurs autres cancers au passage). Certains facteurs sont hors de notre contrôle, comme notre bagage génétique, notre sexe ou notre âge. Mais plusieurs autres peuvent être contrôlés ou améliorés pour réduire nos risques. Notons l’alcool, la cigarette, l’obésité, la sédentarité (ne pas faire d’activité physique) ou la prise d’hormones (comme la pilule contraceptive).

L’importance du dépistage
Dépister tôt est aussi une excellente prévention. On ne parlera jamais assez de l’auto-examen des seins! Qui de mieux placé que soi pour savoir si notre corps développe une anomalie. En fait, dès qu’on a un petit doute, on appelle rapidement son médecin. Dépister tôt peut augmenter grandement les chances de guérison et la chance d’obtenir les meilleurs traitements qui soient. On vous veut en santé!

Selon la Fondation du cancer du sein du Québec, voici d’autres signes possibles de cancer du sein qui devraient vous alerter et vous amener à consulter rapidement :

  • Modification de la taille ou de la forme des seins; 
  • Apparition de fossettes ou de plis dans la peau d’un sein;
  • Rougeur, enflure ou chaleur accrue dans un sein;
  • Démangeaison persistante;
  • Mamelon inversé, c’est-à-dire tourné vers l’intérieur;
  • Croûte ou desquamation (petites lamelles de peau qui se détachent) sur un mamelon.

N’oubliez pas!
Le Centre-Femmes de Beauce est là pour vous! Que ce soit parce que vous avez besoin de parler, pour trouver les bonnes références pour votre situation ou simplement pour socialiser, vous pouvez nous joindre au 418-227-4037 (poste 2) ou directement sur notre site www.centrefemmesdebeauce.org/ 

Des références intéressantes 
Fondation du cancer du sein du Québec : https://rubanrose.org/ 
Société canadienne du cancer : https://cancer.ca/fr/ 
Image ci-contre : https://rubanrose.org/minformer/a-propos-du-cancer-du-sein/depistage-et-facteurs-de-risques/ 


 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 juillet 2024

Le garagiste Oram Poulin du boulevard Lacroix

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Vous avez peut-être entendu ce nom, mais vous ne savez pas au juste de qui il s'agit. Il avait une bâtisse à deux étages au 285 du boulevard Lacroix, à l'intersection de la rue Saint-Jacques, aujourd'hui 118e rue (photo 1). À l'époque le terme «garagiste» n'avait pas ...

7 juillet 2024

La maison Godbout dans la 123e Rue

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Vous avez probablement entendu parler de la maison Godbout, mais vous ignorez de quelle habitation on parle au juste. Cette belle résidence existe encore et elle est l'une de celles qui ont été les mieux entretenues dans notre ville. C'est un des joyaux architecturaux ...

30 juin 2024

Le Dairy Cream de notre enfance

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Qui n'est jamais allé savourer une bonne crème glacée au Dairy Cream en face de l'hôtel Arnold? Les fins de semaine et les soirs d'été, des familles entières s'y retrouvaient, parfois même avec les enfants en pyjama sur la banquette arrière. Le stationnement était ...