Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La Société Historique Sartigan

Les anciennes coiffeuses de Saint-Georges

durée 08h00
21 janvier 2024
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Pierre Morin

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Autrefois, le mot «coiffeuse» était associé aux dames, car les hommes avaient leur équivalent: les «barbiers». Aujourd'hui, la majorité des hommes se font aussi coiffer par des dames, car les anciens barbiers se font de plus en plus rares. Cette chronique est donc consacrée exclusivement aux coiffeuses qui ont oeuvré dans notre ville au siècle dernier, celles qui ne coiffaient à l'époque que des dames. 

Il semble que la première coiffeuse qu'on a connue à Saint-Georges était Mme Ange-Laure Poulin (photo 2 de 1935). Née en 1900, elle a commencé jeune, dans la résidence de son père Georges dont la maison était au 135 de la 125e rue, où elle a longtemps eu son salon (jusqu'en 1962, puis ailleurs ensuite). Déjà dans les années '40, elle avait des employées et elle participait à des congrès de coiffure à Montréal. Elle annonçait qu'elle faisait des permanentes, des ondulations et des coiffures de tous genres. Elle est décédée en 1978 (photo 3). 

Une autre qui l'a suivi de peu est Laurette Gilbert qui a débuté vers 1935 sous le nom de Salon Lauretta. Ce salon fut longtemps situé au 2e étage de l'immeuble qui était juste à côté de la descente du pont de fer, voyez son affiche placardée sur le mur à gauche de la photo 4. Et une photo de l'intérieur vers 1936-37 (photo 5).

La 6e photo (de novembre 1946) nous montre l'affiche du Salon de Beauté Marie-Paule (Marie-Paule Mathieu) qui était sur la 1re avenue dans le même immeuble que Nouveautés Parisiennes (aujourd'hui c'est le Rock Café qui est à cet endroit). Dans une publicité de 1950, elle annonçait une permanente à 2$ (photo 7). 

Il y eut aussi Marguerite Bureau qui, dans les mêmes années, opéra un salon de coiffure sous le nom de «Salon Capitol» dans la 120e rue, face à la ferronnerie Poulin et Grondin (photo 8 où j'ai agrandi son annonce). L'édifice où elle logeait a aussi abrité autrefois le magasin Chez Julienne.

Le  9 décembre 1957, c'est Madeleine Labbé (encore bien en vie en 2023) qui a inauguré son nouveau «Salon de Coiffure Chez Madeleine» dans la 118e rue dans l'Ouest (photo 9). Celle-ci avait auparavant fait son apprentissage au Salon Lauretta. Il y en avait une autre dans l'Ouest, Colette Grenier, qui avait le Salon Colette sur la 1re avenue, à peu près en face de la 22e rue.

En 1954, il y eut le Palais de la Coiffure sur la 2e avenue dans l'Est (photo 10), qui déménagea sur la 1re avenue vers 1955, au 2e étage de la mercerie Marc Roberge, adjacent au ruisseau d'Ardoise (photo 11, aujourd'hui site de Histoire de Bulles). Ce salon appartenait à Mme Thérèse Roy. En face, voisin de Chez Rita, il y avait le salon Dany Haute Coiffure (photos 12 et 13). Un peu plus au nord, on retrouvait le Salon de Beauté Victoria de Dame Victoria Souaid épouse de M. Raoul Zaor, en haut de la pharmacie Saint-Georges (photo 14).

On voit à peu près toutes ces belles dames à la 1re photo prise à l'issue d'un grand Gala de la Coiffure qui a eu lieu à Saint-Georges en octobre 1960. Leurs noms sont listés sous la photo. 

Photos du fonds Claude Loubier. Recherches de Pierre Morin et Paulin Poirier. Texte de Pierre Morin.

Visionnez tous les textes de la Société historique


Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif, financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Être proche aidant

Être proche aidant La proche aidance a souvent été associée à l’aide et au soutien apportés à une personne aînée ou en perte d’autonomie. Cependant, la définition du rôle du proche aidant est beaucoup plus large. Que ce soit pour des raisons de santé mentale, physique ou sociale, les proches aidants jouent un rôle essentiel dans le bien-être et ...

durée Hier 8h00

À la découverte de la cuisine mexicaine à Saint-Georges

Bonjour à tous! Cette semaine, je vous emmène avec moi pour la découverte d’un nouveau lieu à Saint-Georges : le restaurant mexicain, La Taqueria, qui a ouvert en janvier dernier. Vous me connaissez à force, j’aime aller découvrir toutes les nouveautés et vous les partager.  C’est donc avec plaisir qu’un soir je me suis rendue en ville pour ...

19 février 2024

Ça n'a pas de maudit bon sens

Au cours de la semaine dernière, tant à Ottawa qu’à Québec, nous avons pu constater à quel point certains élus se moquent des contribuables qui paient des impôts et des taxes. Pendant que le gouvernement fédéral était pris à partie pour avoir versé des centaines de millions de dollars en contrats à une mini-entreprise, à Québec, la Présidente de ...