Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Havre L'Éclaircie

Moi, j’écoute le chef

durée 08h00
20 janvier 2024
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Havre l'Éclaircie

Que diriez-vous si vous entendiez un enfant réfléchir de cette façon :

Est-ce que je dois écouter papa ? Oui, c’est le chef. Est-ce que je dois écouter ma maman ? Non, parce qu’elle n’est jamais correcte. Si je fais ce qu’elle veut, je ne serai pas correct non plus. Alors, je ne dois pas écouter maman.

Je suis certaine que ces propos vous dérangeraient et avec raison !

Dans un contexte de violence conjugale, les parents n’exercent pas une autorité mutuelle et égalitaire sur la discipline des enfants et ne s’entraident pas comme dans un couple sans violence. Cette différence de poids dans la prise de pouvoir crée, avec le temps, des liens hiérarchiques imposés par la violence. Immanquablement, les jeunes sont conscients de ces changements de dynamique et affectent le comportement et le lien qu’ils ont avec chacun de leurs parents.

Lorsqu’une mère reçoit constamment des reproches de son partenaire, elle va douter d’elle-même et avoir peur de son conjoint. Lorsque l’enfant constate ce phénomène, il se posera des questions sur la nature et le bienfondé de l’autorité de celle-ci. L’insécurité quant à la position de sa mère fera en sorte qu’il ne se sentira plus en sécurité dans le foyer familial. Il pourra alors décider de refuser l’autorité de sa mère.

Ainsi, quand un enfant ne se trouve plus sous cette autorité légitime, il peut se retrouver dans deux situations. Il peut être supérieur à elle, soit égal à elle. Dans une famille, les petits adoptent différentes règles face à leur mère, en fonction de ces positions de pouvoir. L’enfant qui se positionne en égal à sa mère refuse son autorité. Il peut en venir à la considérer comme une rivale et peut donc être en compétition avec elle, face au père ou prendre en charge le rôle de parent auprès de ses frères et sœurs. Cette situation, où l’enfant prend en charge les plus jeunes, mène ainsi à de la parentification. Dans l’autre cas, l’enfant qui se positionne en égal peut aussi la considérer comme une amie. On peut imaginer combien ces situations peuvent être difficiles à vivre pour la mère.  

Lorsque la dynamique parentale est brisée, la situation devient rapidement difficile pour la mère qui vit des échecs répétés face à son conjoint tout comme celui de son ou ses enfants, à l’autorité qu’elle possède. Par plusieurs moyens, la mère va tenter d’encadrer sans résultat (s’il y a rejet) puisque l’enfant ne fera pas ce qu’elle demande, fera des crises et peut même utiliser des comportements violents envers elle pour exprimer son mécontentement ou son désaccord.
C’est pour cette raison qu’il est nécessaire d’appuyer une femme vivant de la violence conjugale. Il est important qu’elle puisse reprendre le contrôle sur sa vie et de l’encourager en ce sens. 

Source: Formation « Réalité et dépistage des enfants exposés à la violence conjugale » du Comité Priorité Violence Conjugale


Si tu te poses des questions sur ta relation et/ou sur les conséquences sur ton enfant suite à la lecture de ce texte, n’hésite pas à nous contacter. Nous sommes là pour t’aider à y voir plus clair.

☎ 418 227-1025  -  1 800 709-1025

https://havre-eclaircie.ca/

https://www.facebook.com/havreleclaircie/

https://www.instagram.com/havre_eclaircie/

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Être proche aidant

Être proche aidant La proche aidance a souvent été associée à l’aide et au soutien apportés à une personne aînée ou en perte d’autonomie. Cependant, la définition du rôle du proche aidant est beaucoup plus large. Que ce soit pour des raisons de santé mentale, physique ou sociale, les proches aidants jouent un rôle essentiel dans le bien-être et ...

durée Hier 8h00

À la découverte de la cuisine mexicaine à Saint-Georges

Bonjour à tous! Cette semaine, je vous emmène avec moi pour la découverte d’un nouveau lieu à Saint-Georges : le restaurant mexicain, La Taqueria, qui a ouvert en janvier dernier. Vous me connaissez à force, j’aime aller découvrir toutes les nouveautés et vous les partager.  C’est donc avec plaisir qu’un soir je me suis rendue en ville pour ...

19 février 2024

Ça n'a pas de maudit bon sens

Au cours de la semaine dernière, tant à Ottawa qu’à Québec, nous avons pu constater à quel point certains élus se moquent des contribuables qui paient des impôts et des taxes. Pendant que le gouvernement fédéral était pris à partie pour avoir versé des centaines de millions de dollars en contrats à une mini-entreprise, à Québec, la Présidente de ...