Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La Société Historique Sartigan

La première avenue dans les années '80

durée 08h00
5 mai 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Pierre Morin

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Plusieurs édifices d'autrefois sur la première avenue sont disparus. Certains ont brûlé, d'autres ont été démolis. La première photo date de la fin des années '70. Le premier immeuble qu'on aperçoit à gauche sur cette photo a logé autrefois l'un des plus célèbres commerces au centre-ville: la magasin Papillon, qui, après avoir connu plusieurs décennies de prospérité, a fermé ses portes vers 1975. Par la suite, le rez-de-chaussée fut divisé en deux pour y louer des espaces plus restreints visant à accommoder de plus petits commerces. Vers 1980, il y a eu le Bazar de Beauce à gauche et la tabagie St-Georges dans la partie de droite, laquelle était exploitée par Jean-Yves Guimond, qui vendait surtout de journaux, des magasines et des livres. Après que ceux-ci soient fermés, il y eut la tabagie Kirouac où l'on trouvait bien des choses. Aussi, il y a eu le magasin de vêtements féminins le Verseau d'Or de Pierre Toupin à gauche, qui ne dura pas très longtemps. Plus à droite (au sud) sur la 1re photo, avec l'imposante enseigne jaune, on voit, dans l'édifice voisin (aujourd'hui Éline Pizza) le Comptoir d'escompte de Bob Poulin, suivi du magasin Yellow (leur premier site dans notre ville) et au coin de la 120e rue, la Papeterie Saint-Georges.

Revenant à l'ancien immeuble du magasin Papillon, après sa fermeture, plusieurs commerces s'y succédèrent au fil des ans. Outre ceux mentionnés précédemment, les derniers à s'y établir furent la compagnie Nordo côté nord et le centre de l'Aspirateur côté sud. Il y avait aussi le centre ressource l'Escalier au deuxième étage, ainsi qu'un entrepôt pour la papeterie St-Georges à l'arrière. Hélas, ils furent tous complètement détruits par un incendie survenu le 25 octobre 1987. Il ne fut jamais reconstruit. Ce fut le point final de cette histoire. Ce n'est plus qu'un souvenir. Heureusement qu'il en reste des photos. C'est aujourd'hui un stationnement, en face du resto-bar Rock Café (photo 2). 

Avant de s'établir à cet endroit, les deux commerces Nordo et le Centre de l'Aspirateur avaient été situés dans un immeuble de la 2e avenue ayant appartenu à Paul-Émile Provost. Ils durent quitter en raison d'un feu qui a causé des dommages importants vers 1980, comme on le constate à la 3e photo. Ils déménagèrent donc sur la 1re avenue où ils ont subi le même sort en 1987. 

Voyez un autre commerce qui, dans les années '60, a aussi logé pendant un certain temps au même endroit (chez M. Provost, face au Salon de coiffure l'Éden), soit la Régie des Alcools (photo 4, de 1963). La bâtisse de M. Provost fut démolie le 8 juillet 1996, et on y a aménagé un stationnement pour l'édifice Canam-Manac. Et dans l'immeuble voisin (ayant appartenu autrefois au menuisier Jos Lessard), le magasin Électrolux dans les années '80 (photo 5), après quoi ce fut un édifice à logements. La firme Canam-Manac acheta cet immeuble en 1996 et l'a démoli au printemps 1997 pour y agrandir son stationnement.

Photo 1 courtoisie de Roger Lessard. Photo 4 du fonds Claude Loubier. Photo 5 courtoisie de Anne Provost. Texte et recherches de Pierre Morin.

Visionnez tous les textes de la Société historique


Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif, financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Y a-t-il de la relève pour nos entreprises?

Selon le Centre de Transfert d’Entreprises du Québec (CTEQ), au cours des dix prochaines années, 34 000 entreprises seront à vendre, leurs dirigeants ayant atteint l’âge de la retraite. Si l’on veut que ces entreprises continuent d’exister, il faudra trouver des gens intéressés et intéressants pour prendre la relève. Il y a là un défi important ...

19 mai 2024

Du nouveau à propos du magasin «La Maison Davis»

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Son origine remonte aussi loin que dans les années 1920, alors qu'un immigrant roumain du nom de Jos Davis s'est installé à Saint-Georges. J'ai commencé à faire des recherches sur l'histoire du magasin Davis en 2017 en vue de rédiger quelque chose à ce sujet. J'ai publié ...

13 mai 2024

Les enfants et les écrans

Récemment, une attention particulière a été accordée au phénomène de l’utilisation des écrans (cellulaires, tablettes et autres) par les enfants. On se questionne sur les impacts de ces outils auprès de nos jeunes. Une étude en France et des initiatives aux États-Unis ont attiré l’attention des dirigeants et des parents d’ici et je me permets de ...