Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La Société Historique Sartigan

Le carroussel à poneys d'Eugène Catellier il y a 60 ans

durée 08h00
2 juin 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Pierre Morin

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Eugène Catellier est celui qui a construit autrefois le gros immeuble de la «Tour» dans la 22e rue dans l'ouest, où il y eut d'abord des spectacles de lutte puis du patin à roulettes. C'était un homme polyvalent qui a accompli beaucoup de choses au cours de sa carrière.

Il était surtout un maniaque des chevaux et de toutes les activités équestres. Dès son jeune âge (1903-1986), il s'est intéressé aux courses de chevaux et était un abonné des compétitions qui avaient lieu à la piste de course de Jos «le Boss» Gagnon dans le secteur de l'actuelle 32e rue. Vers 1935, il prit la relève de Gagnon et aménagea une piste réglementaire d'un demi-mille de circonférence entourée de clôture. Il érigea également des écuries pour une vingtaine chevaux sur le site où se trouve aujourd'hui l'hôtel du Boulevard, à l'intersection de la 21e rue. Sa piste de course fut très populaires pendant longtemps et attirait régulièrement plus de mille spectateurs aux spectacles de course du dimanche.

Dans les années '60, il s'occupait d'équitation, organisait des compétitions de tire de chevaux, des «sleigh ride» et faisait le commerce de chevaux et la location de poneys. Il se procura entre autres une grand chapiteau de forme circulaire pour créer un genre de «merry-go-round» comme on le disait alors, soit un espèce de carrousel rotatif où des enfants pouvaient faire des tours du manège assis sur un poney, comme on le voit à la photo.

Si le traditionnel manège mécanique et ses chevaux de bois a de quoi émerveiller les enfants de nos jours, son pendant d'autrefois, avec des réels poneys bien vivants n'en suscitait pas moins d'enthousiasme auprès des jeunes à cette époque. La photo date des années 1962 ou 1963. M, Catellier allait installer de temps à autre son carrousel un peu partout où il y avait des fêtes ou festivals familiaux. Comme il avait beaucoup de respect pour ses animaux, ceux-ci étaient abreuvés constamment et bien nourris. De plus, comme ce n'étaient pas des activités constantes, il leur accordait régulièrement des pauses pendant leurs spectacles.

Cette photo fut prise alors que le carrousel était installé dans le secteur de Jersey-Mills, sur la propriété d'Eugène Caron, au coin de la route Kennedy et du rang des Carreaux (175e rue actuelle). On possède même l'identité de plusieurs personnages y apparaissant. Dans l'ordre habituel, de gauche à droite, on voit Georges Chamberland dont le père était propriétaire du magasin de meuble à Jersey-Mills. Puis l'homme au chapeau est nul autre qu'Eugène Catellier lui-même. Le suivant, assis sur un poney, est le jeune Jean Caron (qui nous a fourni la photo et les noms), puis Sylvie Drouin, Céline Roy vers l'arrière, un inconnu, Roger Rouillard à l'avant-plan. Plus vers la droite sur un poney aussi, Solange Thibodeau. Complètement à droite, ce serait un Grenier et Yvan Roy frère de Céline.

Wow, une superbe photo vintage d'une activité qui s'est déroulée ici même à Saint-Georges, un souvenir extraordinaire. Merci à Jean Caron de nous l'avoir fournie.

Photo de Jean Caron. Texte et recherches de Pierre Morin.

Visionnez tous les textes de la Société historique


Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif, financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les anciens restaurants chinois à Saint-Georges

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Il y a eu beaucoup de restaurants servant des mets chinois à Saint-Georges au fil des décennies. En vérité, ce que nous appelons ici «mets chinois» ne sont pas toujours de la véritable nourriture chinoise. Même si c'est moins fréquent de nos jours, beaucoup de ...

10 juin 2024

Pourrait-on manquer d'électricité?

En présentant son important projet de loi sur l’énergie jeudi dernier, le ministre Pierre Fitzgibbon a créé une certaine inquiétude auprès des consommateurs d’électricité résidentiels, commerciaux et industriels. Même si, présentement, il n’a pas été question de tarification, il faudrait être idiot pour croire que l’on n’assistera pas à une ...

9 juin 2024

Le Taxi Royal devenu Taxi 90 sur la 2e avenue dans les années '40

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN La première photo illustre l'ancien poste de taxi Royal vers 1945, alors qu'il était situé près de la 18e rue (aujourd'hui 118e rue) sur la 2e avenue, voisin du magasin Sévigny Vêtements pour hommes. Le taxi Royal existait déjà dans les années 1943-44, mais nous n'avons ...